Quatre nouveaux critères pour obtenir le label « Startup»

109 0

Le ministère délégué auprès du Premier ministre, chargé de l’économie de la connaissance et des startups, a dévoilé, le samedi, les nouvelles normes qui permettent de démontrer le caractère innovant de l’institution et d’obtenir le label « start-up ».

Un communiqué du ministère explique que, depuis la dernière modification du cadre légal, le ministère délégué auprès du Premier ministre chargé de l’économie de la connaissance et des startups a « inclus quatre critères objectifs par lesquels le caractère innovant de l’activité de la fondation peut être démontré. » .

Le communiqué soulignait qu’« il suffit que l’établissement concerné réponde à une norme pour obtenir le label de startups ».

Selon le communiqué, ces critères sont « les dépenses en recherche et développement (si l’entreprise consacre 15 % de son chiffre d’affaires en recherche et développement), la capacité des membres fondateurs (si la moitié des membres de l’équipe fondatrice ont un doctorat ou plus) et la propriété intellectuelle (si l’entreprise obtient un brevet). Une invention ou un programme enregistré au niveau national ou international).

Le dernier critère est de soumettre un modèle préliminaire, selon lequel le demandeur peut « soumettre au moins un modèle préliminaire de l’innovation soumise », ajoute le communiqué, notant que « ce modèle peut prendre plusieurs formes comme une plate-forme électronique complète, démo (démo) ou un prototype du produit s’il s’agit d’un prototype, d’un lien vers l’application en question, ou d’une vidéo de démonstration.

Le communiqué précise que le label « Startup» accorde plusieurs avantages fiscaux, en plus du soutien du ministère délégué et de la possibilité d’obtenir des financements.

Le ministère délégué a indiqué que la demande de marque se fait en s’inscrivant sur le site www.startup.dz.

Related Post