L’Ouganda cherche des investisseurs pour relancer une mine de cuivre

198 0

L’Ouganda a annoncé mardi qu’il invitait les investisseurs à manifester leur intérêt pour le redémarrage d’une immense mine de cuivre dans l’ouest du pays qui contient également d’importants gisements de cobalt.

Les géologues du gouvernement estiment que la mine de Kilembe, située sur les pentes couvertes de glaciers des monts Rwenzori à la frontière avec la République démocratique du Congo, contient environ 4 millions de tonnes de minerai, soit 1,98 % de cuivre et 0,17 % de cobalt.

« Nous avons invité les entreprises à exprimer leur intérêt à s’associer au gouvernement par le biais d’un accord de partage de la production minière », ont déclaré les ministres ougandais des finances et des mines dans un communiqué conjoint.

« Le redéveloppement de Kilembe Mines aura un effet catalyseur en facilitant l’industrialisation, en offrant d’importantes opportunités d’emploi et une augmentation des revenus. »

Le communiqué ne précise pas quand le gouvernement s’attend à avoir choisi un investisseur.

La production de la mine a commencé en 1956 et a culminé à 18 000 tonnes de cathode de cuivre par an au début des années 1970 avant que l’activité ne soit interrompue plus tard cette décennie par la société canadienne Falconbridge en raison des bas prix du cuivre et de l’instabilité politique.

La mine est depuis en grande partie abandonnée. Le projet de Kilembe, ont indiqué les ministres dans le communiqué, comprend actuellement une zone d’exploration vierge, une mine de cuivre désaffectée, une usine de traitement, une petite centrale hydroélectrique et des résidus riches en cobalt.

Des hommes d’affaires algériens en mission en Ouganda:

L’Agence nationale de promotion du commerce extérieur « ALGEX » a annoncé l’organisation d’une mission d’hommes d’affaires algériens en Ouganda dans la période du 18 au 21 mai 2022.

« La mission est placée sous la tutelle du ministère du Commerce et de la Promotion des exportations, et est organisée par la Chambre algérienne de commerce et d’industrie en coopération avec l’agence » ALGEX « , a indiqué l’agence dans un communiqué publié sur sa page Facebook officielle.

La même source a ajouté que cette mission s’inscrit dans le cadre de l’activation des relations économiques et commerciales entre l’Algérie et l’Ouganda, l’identification des domaines de coopération et de partenariat entre les hommes d’affaires des deux pays, et l’exploration des opportunités disponibles sur le marché ougandais.

Les secteurs économiques concernés par cette missions sont : les industries pharmaceutiques, les industries agro-alimentaires, les industries électroniques, la téléphonie mobile, le matériel agricole, le carburant et la finance.

La même agence a indiqué que les institutions algériennes concernées par les secteurs économiques mentionnés et intéressées à participer doivent remplir le formulaire en cliquant sur le lien ci-dessous, avant la date du jeudi 28 avril 2022.

https://www.algex.dz/…/2017-03-19…/item/1986-18-21-2022

Il est à noter que les frais de transport aérien et d’hébergement sont à la charge de l’établissement participant.

Related Post