Critique de Star Wars : The Bad Batch (Série, 2021)

Critique de Star Wars : The Bad Batch (Série, 2021)


CRITIQUE / AVIS SÉRIE – La quatrième série animée dérivée de l’univers « Star Wars » vient de se conclure sur Disney+. Toujours dirigé par Dave Filoni, le show retrace les nouvelles aventures de The Bad Batch, une équipe de clones pas comme les autres.

C’est quoi The Bad Batch ?

Dave Filoni est le patron incontesté des séries animées Star Wars. C’est lui qui, avec George Lucas, a lancé The Clone Wars en 2008. Face au succès de cette série, dont l’ultime saison est sortie l’année dernière, Dave Filoni a dirigé d’autres séries animées, à savoir Star Wars Rebels et Star Wars Resistance. Sa nouvelle création, The Bad Batch, a été diffusée chaque vendredi à raison d’un épisode par semaine depuis le mardi 4 mai sur Disney+.

The Bad Batch
The Bad Batch ©LucasFilm / Disney+

Ainsi, Star Wars : The Bad Batch s’inscrit dans la continuité de The Clone Wars. Le show raconte les événements qui font suite à l’Ordre 66 par le biais de la Bad Batch, une équipe de 5 clones atypiques. Ces derniers, introduits dans la saison 7 de The Clone Wars, sont irréguliers et ne rentrent pas dans le moule. De par leur statut anormal, ils sont insensibles à l’Ordre 66, et vont donc suivre leur propre voie.

La pire série animée de Dave Filoni !

Après un premier épisode de 70 minutes plutôt convaincant, The Bad Batch est globalement décevante. Dave Filoni signe une série paresseuse, qui reprend tous les poncifs du genre, sans pour autant les adapter à sa thématique. Visiblement, le showrunner commence à être à court d’inspiration, et signe ici un décevant pastiche de Clone Wars. Le cinéaste ne parvient pas à emmener sa Bad Batch vers des terrains inédits. Il accumule le fan service gratuit, les banalités scénaristiques et subit un manque cruel d’inventivité. Dave Filoni sert sa recette classique et réalise des épisodes toujours plus communs les uns que les autres. Ça manque clairement de surprise, voir même d’utilité.

The Bad Batch
The Bad Batch ©LucasFilm / Disney+

L’idée d’amener Omega, nouvelle héroïne dans l’univers Star Wars, n’est pas forcément une mauvaise chose sur le papier. Mais pour le moment, cette héroïne inconnue est mal développée. Dave Filoni signe le portrait classique d’une enfant dans le monde de Star Wars. Une enfant élue, au cœur sur la main, prête à tout pour aider son prochain.

Un manque cruel de renouvellement…

Pour masquer ce manque de renouvellement, Dave Filoni comble ses épisodes avec des apparitions en tout genre. Elles sont parfois de tailles, comme Fenec ou Cad Bane (meilleur épisode de la saison), mais sont souvent attendues et pas forcément indispensables comme Hera Syndulla enfant, ou les deux contrebandières de la dernière saison de Clone Wars. De par ce procédé, le cinéaste se contente d’offrir des clins d’œil grossiers, histoire de tenir son public en haleine… Même ses protagonistes sont des stéréotypes qui manquent de saveur. Une Bad Batch dans laquelle l’un des personnages ne sert concrètement à rien (RIP Echo), et qui accumule les clichés : le chef, le gros bras, l’intellectuel, et le traître.

The Bad Batch
The Bad Batch @Disney+ / LucasFilm

Globalement, The Bad Batch est ainsi une série sans saveur, beaucoup moins réussies qui ses prédécesseuses. Et c’est dommage, parce que certaines thématiques, comme l’évolution des clones dans l’univers Star Wars, demeurent intéressantes. Mais le potentiel de cette idée n’est jamais correctement développé. Pour autant, la série est déjà reconduite pour une saison 2, qui sortira courant 2022.

Star Wars : The Bad Batch de Dave Filoni, disponible sur Disney+ depuis le 4 mai. Ci-dessus la bande-annonce. Découvrez ici toutes nos bandes-annonces. 



Source link

nextalgeria