“Lupin”, le coup parfait de Netflix

“Lupin”, le coup parfait de Netflix



Bloomberg Businessweek a placé cette semaine à sa une l’acteur français Omar Sy pour évoquer le succès fulgurant de la série aux États-Unis, qui a permis à la plateforme de streaming de se refaire une santé en Bourse.

Lorsque Lupin a débarqué sur Netflix, en janvier 2021, il a tout raflé sur son passage. Avec pas moins de 76 millions de foyers ayant suivi les aventures du gentleman cambrioleur le premier mois, la série est devenue le deuxième plus gros démarrage pour une production originale de Netflix, derrière Bridgerton.

Une campagne publicitaire mondiale plus tard, Omar Sy est de retour sur nos petits écrans depuis le 11 juin dans la deuxième partie de Lupin, pour le plus grand plaisir des téléspectateurs, et la santé boursière de Netflix.

Un succès qui tombe à pic

Lupin, c’est le succès qui “tombe à point nommé” pour la plateforme de vidéo à la demande, lance l’hebdomadaire économique américain Bloomberg Businessweek, qui a consacré la une de sa dernière édition à la série, avec bien entendu une photographie de sa vedette française, Omar Sy. Car ce pari réussi a permis au géant du streaming de rassurer le marché boursier. En effet, depuis le début de la pandémie, Netflix a comptabilisé 37 millions de nouveaux abonnés supplémentaires, atteignant un chiffre total de 204 millions.

Partout dans le monde, les gens cherchaient à se divertir. Cela a été une aubaine pour les plateformes de streaming, particulièrement pour Netflix.”

Pourtant, la plateforme n’a enregistré que 4 millions de nouveaux abonnés au premier trimestre de cette année, “soit 2 millions de moins que ses propres projections”, précise le magazine. Cette information a fait chuter la valeur de l’action Netflix de 11 % dans les heures qui ont suivi la fermeture des marchés boursiers. Mais l’entreprise avait déjà flairé le bon coup pour ne pas effrayer les investisseurs : “Le je ne sais quoi* de la star française Omar Sy”.

Omar Sy, une success-story à la française

Bloomberg Businessweek revient sur la belle carrière de l’acteur français, faite de brillants succès au box-office, avec son césar du meilleur acteur pour Intouchables, en 2012, ou ses rôles secondaires dans plusieurs franchises américaines comme X-Men : Days of Future Past ou Jurassic World. Dans Lupin, Omar Sy a d’ailleurs une double casquette : il interprète le personnage principal, Assane Diop – un rôle “vraiment punk”, selon lui –, mais il est aussi producteur exécutif.

Gaumont lui a d’ailleurs taillé le rôle sur mesure. Il y a quelques années, la société d’exploitation cinématographique a demandé à Omar Sy quel personnage il aimerait interpréter. Sa réponse : Arsène Lupin, l’occasion pour lui de jouer un personnage d’action suave. Bonne nouvelle, Gaumont travaillait déjà sur une nouvelle version du héros imaginé par Maurice Leblanc.

S’il avait été anglais, il aurait préféré James Bond. En tant que Français, ça devait être Lupin.”

Le succès de Lupin a, d’une part, largement accéléré les ventes des œuvres littéraires éponymes dans les pays francophones, avant de se répercuter dans les librairies américaines. Et, d’autre part, prouvé que “le schéma de domination mondiale de Netflix fonctionnait”, estime Bloomberg Businessweek.

​* En français dans le texte.

Source

Créé en septembre 1929 – quelques semaines avant le krach –, le magazine des affaires Business Week est resté pendant quatre-vingts ans dans le giron de l’éditeur américain McGraw-Hill. Mais au début des années 2000, ses revenus

[…]

Lire la suite





Source link

nextalgeria