Pourquoi les chats sont-ils si difficiles avec la nourriture ?

Pourquoi les chats sont-ils si difficiles avec la nourriture ?


Tous les propriétaires de chats en ont fait l’expérience : les félins peuvent se montrer extrêmement difficiles lorsqu’il s’agit de nourriture. Qu’ils préfèrent les croquettes, la pâtée, le lapin, le canard, le poisson, les légumes ou encore le poulet, les scientifiques cherchent encore à comprendre comment sont déterminés les goûts et l’attrait pour certaines saveurs chez les chats.

Des recherches ont montré que les chats et les visons ont des besoins alimentaires et des habitudes presque identiques. Les deux sont connus sous le nom d’hypercarnivores, car ils ont évolué pour consommer presque exclusivement de la viande, par opposition aux omnivores comme les chiens. Dans la nature, manger un nouvel aliment peut entraîner des maux d’estomac ou pire, faisant de la néophobie (peur de la nouveauté) un garde-fou en dehors des environnements domestiques sûrs.

La recherche d’un équilibre entre protéines et lipides

Pour explorer les facteurs affectant les choix alimentaires des chats, Adrian Hewson-Hughes, chercheur principal au Waltham Center for Pet Nutrition, et ses collègues, ont mené une série d’expériences. Tout d’abord, ils ont présenté aux chats mâles et femelles trois saveurs d’aliments humides que les chercheurs avaient formulées avec du lapin, du poisson et de l’orange. Les aliments avaient à peu près le même rapport protéines/lipides. Les félins préféraient le poisson, le lapin étant leur deuxième choix et l’orange un troisième choix très éloigné.

graphique nourriture chat ratio
Graphique montrant la préférence alimentaire des chats en fonction du ratio protéines/lipides entre le lapin, le poisson et l’orange. © Adrian K. Hewson-Hughes et al. 2016

Les autres expériences ont été conçues pour démêler les influences de la saveur et de l’arôme de la nutrition. Les chats ont initialement sélectionné les aliments en fonction de leurs préférences en matière de saveur, mais après avoir appris (en raison d’une exposition antérieure) la composition nutritionnelle des aliments, les chats ont sélectionné les aliments pour atteindre un équilibre cible particulier de protéines et de matières grasses, indépendamment des saveurs ajoutées.

En conséquence, certains félins consommaient en réalité plus d’oranges, qui avait le rapport protéine/graisse ciblé, qu’ils ne consommaient d’aliments à base de poisson et de lapin sans un tel rapport nutritionnel précis. Selon plusieurs recherches, les chats pourraient ne pas consommer suffisamment de protéines dans leur alimentation dans le cadre domestique. C’est pourquoi une alimentation pour chat équilibrée et présentant un ratio protéines/lipides correct peut favoriser l’appétence du chat.

Des goûts alimentaires influencés par plusieurs facteurs

D’autres recherches montrent que les chats domestiques perçoivent l’amertume au niveau moléculaire, ce qui leur permet de détecter les ingrédients avec une précision incroyable. Cela pourrait en outre aider à expliquer pourquoi les félins se détournent de certains aliments et médicaments particuliers.

Quant à savoir pourquoi les félins semblent opter pour des friandises pour chats riches en glucides, il se pourrait que, comme le junk food pour les humains, l’attrait à court terme, le conditionnement et même l’ennui puissent entrer en jeu. Hewson-Hughes indique que les friandises peuvent convenir aux chats, à condition que ces dernières ne représentent qu’environ 10% de ses besoins caloriques quotidiens.

D’abord et avant tout, une nourriture idéale pour chat doit fournir une nutrition complète et équilibrée, fournissant tous les nutriments essentiels, y compris les vitamines, les minéraux et les macronutriments pour maintenir la santé de l’animal. Un aliment idéal a besoin du bon équilibre de protéines et de matières grasses, basé sur les conclusions des études scientifiques, et doit également être attrayant pour un chat en termes de saveur, d’arôme et de texture. Cependant, nous avons encore beaucoup à apprendre avant de bien saisir tous les facteurs qui influencent la sélection des aliments chez le chat.



Source link

nextalgeria