Lancement d’un programme de formation en biotechnologie en coopération avec les laboratoires Pfizer

Lancement d’un programme de formation en biotechnologie en coopération avec les laboratoires Pfizer

Hier, lundi, le programme «Excellence» a été lancé pour former un groupe d’étudiants dans les domaines de l’ingénierie pharmaceutique et biotechnologique et faire un stage dans le domaine de l’industrie pharmaceutique, dans le but de réaliser le principe d’ouverture de l’université à l’environnement économique , selon ce qui a été confirmé par le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abd-el Baqi Benzian.

Dans son discours lors du lancement de ce programme de formation en coopération avec la société “Pfizer Pharm” Algérie, le ministre a expliqué qu’il vise à “améliorer la formation en sciences pharmaceutiques et biotechnologiques”, indiquant qu’un “groupe d’étudiants du département de pharmacie à l’Université d’Alger 1 et au département de biotechnologie de l’Ecole nationale supérieure de biotechnologie à canstantine ont été sélectionnés pour développer une génération de spécialistes algériens dans ce domaine et s’ouvrir à l’environnement économique algérien et international.”

De son côté, le ministre en charge de l’économie de la connaissance et des startups, Yassin El Mahdi Walid, a affirmé que l’Algérie entend “se positionner comme un véritable pôle de la biotechnologie”, notant que son département ministériel “soutient ces dernieres initiatives, notamment pour créer des startups travaillant dans le domaine de la biotechnologie dans le but de réduire la facture d’importation de certains médicaments, notamment ceux liés à cette spécialité.

Concernant le lancement d’un incubateur dans le domaine des biotechnologies en Algérie, le ministre a estimé que cela “permettra le soutien de tous ceux qui souhaitent investir dans ce domaine”.

Pour sa part, le président régional de Pfizer en Afrique et au Moyen-Orient, Patrick van der Lu, a déclaré que ce nouveau programme «contribuera à soutenir la formation de la prochaine génération de leaders du secteur en Algérie et à affiner leurs compétences pour Pouvoir réaliser des innovations médicales et contribuer aux efforts du gouvernement visant à consolider la position de l’Algérie en tant que leader dans le domaine de la biotechnologie. “

A la même occasion, le directeur général de “Pfizer Pharm” Algérie, Abd El-Rahman Makerba, a exprimé sa fierté de lancer ce programme qui vise dans sa première phase – comme il l’a dit – à “apporter aux étudiants l’expertise requise dans l’industrie pharmaceutique et biotechnologique », exprimant« sa volonté de lancer d’autres initiatives importantes pour fournir des traitements innovants aux patients.

Selon les organisateurs, ce programme “interactif et participatif” est mis en œuvre en trois phases, y compris des sessions théoriques de formation dispensées par un groupe d’experts internationaux en coopération avec des spécialistes des laboratoires Pfizer, des formations sur les sites de fabrication, en plus d’une faisabilité étude pour explorer les perspectives de création d’un incubateur de recherche spécialisé dans l’industrie pharmaceutique.

Imene K