Signature de trois accords de partenariat entre « Halliburton » et des universités algériennes

63 0

Aujourd’hui, lundi, à Alger, trois accords de partenariat ont été signés entre le groupe américain des services pétroliers « Halliburton », l’Université des sciences et technologies Houari Boumediene (Alger), l’Université de M’hamed Bougherra à Boumerdes et l’Université de Kassdi Merbah à Ouargla.

Selon Ahmed Hami, vice-président du complexe Halliburton Petroleum Services, lors de la cérémonie de signature, il s’agit de « subventions issues de logiciels multidisciplinaires: géosciences, gestion des réservoirs, solutions sismiques, géologie, production et économie ».

Dans le même contexte, il a expliqué que les accords signés avec les trois universités sont représentés en apportant aux professeurs et aux étudiants des solutions développées par « Halliburton » afin d’incarner les connaissances théoriques dans divers projets d’enseignement et de recherche.

Le même responsable a ajouté que le programme de bourses de l’Université Halliburton, développé par son entreprise en coopération avec les trois universités, vise à «aider les établissements à encourager les étudiants en leur fournissant les meilleures ressources pédagogiques et la formation en associant les connaissances académiques à la vie pratique».

A cet égard, il a indiqué que le programme développé par son entreprise dans le cadre du rapprochement entre universités et institutions « va aider les scientifiques et ingénieurs algériens à former leur parcours professionnel à Halliburton ou dans d’autres domaines de l’industrie pétrolière ».

Et il a ajouté que ce programme consiste en «des subventions de logiciels éducatifs au profit des trois universités algériennes».

Quant au représentant du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique à cette cérémonie, Seif-eldin Amara, il a salué l’initiative d’Halliburton, soulignant que «ce don aidera les étudiants dans leur cheminement universitaire et s’orientera vers une formation qualitative».

A cet égard, il a appelé les entreprises concernées par ce type de partenariat à se rapprocher du ministère de l’Enseignement supérieur « afin que nous développions ensemble des programmes de partenariat ».

Quant au ministre de l’Énergie et des Mines, Muhammad Arkab, a souligné dans une lettre lue en son nom lors de la cérémonie de signature des trois accords, que l’initiative d’Halliburton « permettra la mise à disposition d’un espace d’échange, d’éducation et de développement pour les utilisateurs, les chercheurs et les professionnels. . « 

A cet égard, il a indiqué que cette initiative pourrait «constituer un moteur et un canal pour les compétences d’aujourd’hui et de demain afin de s’orienter vers une économie de la connaissance, des strat-ups et l’innovation».

Il a ajouté: « La société nationale Sonatrach et ses partenaires ont bénéficié des services et technologies fournis par Halliburton. »

De son côté, le chargé d’affaires à l’ambassade des Etats-Unis en Algérie a mis en exergue « un certain nombre de programmes similaires » qui seront prochainement lancés avec des universités et des centres de recherche, ainsi qu’avec des organisations et associations à but non lucratif.

Related Post