La Chine dévoile un prototype très similaire au Starship de SpaceX

La Chine dévoile un prototype très similaire au Starship de SpaceX


Au cours des trois dernières années, la Chine a intégré l’exploration spatiale avec brio, notamment au regard de ses missions lunaires couronnées de succès. Avec une volonté de développer plus avant son parc technologique, les entreprises du domaine de l’aérospatial ont récemment exposé leur différentes idées lors d’une journée consacrée à l’espace. Et il semblerait que dans sa course à l’espace, le pays s’inspire grandement de SpaceX. Alors que la fusée Long March 2C reprenait déjà quelques idées de Falcon 9, l’entreprise étatique chinoise CALT a dévoilé un projet de véhicule suborbital dont l’apparence rappelle très fortement celle du vaisseau Starship de SpaceX.

Ce week-end, la Chine a célébré sa sixième journée nationale de l’espace à Nanjing, une capitale de l’une des provinces orientales du pays. Dans le cadre des festivités, les responsables de l’espace chinois ont souligné le retour récent d’échantillons lunaires de la mission Chang’e-5, dont certains étaient exposés, et ont annoncé le nom du premier rover chinois sur Mars, Zhurong, qui devrait atterrir sur la planète rouge en mai.

Un stand exploité par le principal fabricant de fusées d’État chinois, la China Academy of Launch Vehicle Technology (CALT), a également mis en lumière le potentiel du transport suborbital point à point. Il s’agit d’un concept dans lequel un véhicule part de la Terre, vole dans l’espace suborbital et atterrit à l’autre bout du monde en moins d’une heure.

Un projet fortement inspiré du Starship de SpaceX

La vidéo promotionnelle, capturée et partagée sur le réseau social chinois Weibo, montre deux concepts différents pour réaliser des vols habités suborbitaux dans environ deux décennies. Ce qui est intéressant à propos de la vidéo, c’est que le premier concept ressemble de manière frappante au véhicule Starship de SpaceX. Il montre un gros véhicule capable de décollage vertical et d’atterrissage vertical.

decollage vaisseau calt
Visualisation de synthèse montrant le prototype au décollage. © CALT

Le concept est remarquable non seulement pour son apparence similaire à Starship — l’extérieur du véhicule est brillant, comme la structure en acier inoxydable de Starship, et les premier et deuxième étages sont tout aussi homogènes —, mais aussi dans sa fonction. Bien que Starship ait été principalement présenté comme un véhicule conçu pour emmener les humains sur la Lune et sur Mars, SpaceX a également développé un concept de transport point à point.

SpaceX a dévoilé ce concept « Earth to Earth » pour la première fois en septembre 2017. Une vidéo publiée à l’époque montrait un temps de vol suborbital de Starship de New York à Shanghai de seulement 39 minutes et annonçait la capacité de se déplacer « n’importe où sur Terre en moins d’une heure ». Le deuxième concept point à point de la vidéo chinoise montrait un véhicule à décollage et atterrissage horizontal utilisant une sorte de catapulte électromagnétique.

prototype vaisseau calt
Image de synthèse montrant le prototype en vol. © CALT

Ces deux systèmes font partie des plans précédemment annoncés par la Chine pour développer leur capacité de transport mondial point à point d’ici 2045. Dans le cadre des objectifs de planification à long terme du pays, l’industrie chinoise commencerait à livrer du fret dans le monde entier via un vol suborbital d’ici 2035 et des passagers d’ici 2045.

Une série de précédentes inspirations

Ce ne serait pas la première fois que le programme spatial chinois s’inspire de SpaceX. Le pays a suivi SpaceX depuis le tout début, en particulier avec un intérêt pour les projets de SpaceX de réutiliser les premiers étages de fusées. Lors du tout premier lancement de la société en 2006, comme le rapporte le livre Liftoff, un bateau espion chinois se trouvait dans la petite étendue de l’océan où le premier étage de la fusée Falcon 1 devait rentrer.

Plus récemment, en 2019, la fusée chinoise Long March 2C a testé des « ailettes grillagées » comme celles utilisées par le premier étage de la fusée Falcon 9 pour se diriger dans l’atmosphère lors du processus de rentrée. La Chine a l’intention de développer la fusée Long March 8 pour atterrir sur une plate-forme maritime comme l’a fait le booster Falcon 9, et des entreprises chinoises semi-privées telles que LinkSpace et Galactic Energy semblent imiter la technologie de lancement de SpaceX.

Il n’est pas clair si la Chine développerait également un véhicule de type Starship pour le transport interplanétaire. Pour l’instant, le pays prévoit de développer un lanceur super lourd plus conventionnel connu sous le nom de fusée Long March 9, ainsi qu’un propulseur à trois cœurs qui ressemble à la fusée Falcon Heavy de SpaceX.

Vidéo de présentation du prototype :



Source link

nextalgeria