Reda Tir: qulques textes juridiques en Algérie ont porté atteinte à l’économie nationale

Reda Tir: qulques textes juridiques en Algérie ont porté atteinte à l’économie nationale

Le président du Conseil national économique et social, Reda Tir, a révélé que l’Algérie dispose de capacités humaines et logistiques pour commercialiser ses produits dans les pays africains.

Lors de son passage à la deuxième chaîne radio, Reda Tir a ajouté que l’Algérie a les capacités financières et humaines pour investir en Afrique.

Reda Tir a expliqué que l’obstacle demeure dans les textes juridiques qui, dans certains cas, ne permettent pas la sortie de capitaux ou les opérations de financement à l’avance.

Dans le même contexte, il a révélé qu’il existe des règles juridiques en Algérie qui ont porté atteinte à l’économie nationale, et nous avons appelé à une révision de tous les textes juridiques depuis 1990.

Reda Tir a annoncé qu’avec des membres spécialisés du Conseil économique et social national, il tiendrait des sessions nationales dans tous les wilayas.

Il s’agit de se familiariser avec toutes sortes d’unités de production sur le terrain et d’entendre les problèmes des unités de production inactives, que l’on appelle des obstacles bureaucratiques.

Reda Tir a assuré que des travaux sont en cours pour étudier la possibilité de transformer la route transsaharienne dans sa partie algérienne en un corridor économique par excellence.

En plus de contribuer à l’exportation des produits algériens vers les pays africains, tout en travaillant à réduire les coûts logistiques, notamment le transport.

Ainsi que la mise en place d’un réseau de banques algériennes pour faciliter les transactions, et la coordination existante avec le ministère du Commerce pour déterminer les produits pouvant être exportés.

Imene K