l’autosuffisance en sucre est à portée de main

l’autosuffisance en sucre est à portée de main


(Agence Ecofin) – En Egypte, l’industrie sucrière continue sa croissance. Autrefois gros importateur du produit, le pays a multiplié les investissements dans une meilleure efficacité des raffineries ainsi que dans le développement de la production de betterave sucrière et de canne à sucre.  

En Egypte, les autorités espèrent s’approcher un peu plus de l’autosuffisance en sucre en 2021. Selon Mostafa Abdel Gawad, responsable du Conseil des cultures sucrières au niveau du ministère de l’Agriculture, la production de sucre du pays devrait grimper à 3 millions de tonnes cette année. Un tel volume permettrait de satisfaire près de 90 % de la consommation intérieure se situant à 3,3 millions de tonnes par an.  

Pour le dirigeant, cet objectif sera atteint grâce à une meilleure contribution de la filière betterave sucrière dont les superficies plantées ont atteint 610 000 feddans (256 200 ha) contre 325 000 feddans (136 500 ha) pour la canne à sucre durant cette campagne. 

Il faut également noter que dans le cadre de sa stratégie d’autosuffisance, l’exécutif applique une taxe à l’export de 3 000 livres (190 $) sur chaque tonne de sucre afin d’assurer un approvisionnement confortable du marché intérieur ainsi qu’une interdiction des importations de sucre brut.

Actuellement, le pays, premier producteur de sucre en Afrique dispose de réserves pouvant lui permettre de satisfaire sa consommation pendant 10 mois. 

Espoir Olodo

Lire aussi :

11/02/2021 – Egypte : le distributeur émirati LuLu ouvre son 3e point de vente





Source link

nextalgeria