La Suisse met en place un nouveau mécanisme pour lutter contre la contrebande d’or

La Suisse met en place un nouveau mécanisme pour lutter contre la contrebande d’or


(Agence Ecofin) – Les initiatives de lutte contre le trafic illégal d’or se multiplient chaque année sans grand résultat. Metalor et l’Université de Lausanne ont sans doute trouvé la solution, en créant un procédé qui isole l’« ADN » de chaque mine d’or, permettant de retracer la provenance de l’or avant l’affinage.

Le groupe suisse Metalor, l’un des principaux raffineurs mondiaux d’or a annoncé le 16 mars l’adoption d’un processus destiné à vérifier la provenance du produit raffiné dans ses usines. Cela constitue une nouvelle arme au service de la lutte des gouvernants contre la contrebande d’or, un phénomène qui fait perdre chaque année des milliards $, principalement en Afrique.

Élaboré avec l’appui de chercheurs de l’Université de Lausanne, le procédé de vérification est dénommé « Passeport géoforensique ». Il permettra aux usines de faire des analyses afin d’identifier une signature unique, comme de l’ADN, pour chaque mine d’or. À l’avenir, les différences seront ensuite automatiquement repérées, dans le cas où de l’or extrait dans une mine A se retrouverait par exemple dans la production d’une mine B.

« Toutes les initiatives d’approvisionnement responsable présentent un défaut fondamental : elles reposent sur la conformité, les audits, les administrations locales, dans un environnement qui n’est pas exempt de corruption […]. Avec le passeport géoforensique, le doré est analysé dès sa réception chez l’affineur et est donc totalement à l’abri de toute interférence locale et de tout document subjectif », a expliqué Dr Barbara Beck, de l’Université de Lausanne.

Si cette solution est adoptée par toutes les principales raffineries dans le monde, cela constituerait un pas de géant dans la lutte contre le trafic illégal d’or. Une perspective qui devrait réjouir les pays d’Afrique centrale et de l’Est qui, selon The Sentry, continuent de perdre chaque année des milliards $.

Emiliano Tossou

Lire aussi:

17/03/2021 – Gabon : l’Etat intensifie la lutte contre l’orpaillage clandestin

12/03/2021 – Trafic illégal d’or : les pays d’Afrique centrale et de l’Est continuent de perdre des milliards de dollars (rapport)





Source link

nextalgeria