Ce concept de moto électrique est un véritable purificateur d’air sur roues

Ce concept de moto électrique est un véritable purificateur d’air sur roues


Si les véhicules électriques sont considérés comme le futur du transport, leur fabrication souffre encore de quelques problèmes ; comme la production de batteries Li-ion qui participe à l’émission massive de CO2. Une contrepartie intéressante serait d’intégrer aux véhicules un système permettant de purifier l’air durant leur fonctionnement. C’est exactement ce que propose le concept de moto Aether, dont les filtres céramique filtrent toutes les microparticules PM 2.5 (inférieures à 2.5 µm) environnantes afin de rejeter un air purifié. 

Les véhicules neutres en carbone peuvent aider à lutter contre le changement climatique. Cependant, si les véhicules électriques n’émettent pas de gaz à effet de serre, le processus de fabrication des batteries lithium-ion nécessite une grande quantité d’énergie et de matières premières et produit plus d’émissions responsables du réchauffement climatique qu’un véhicule à essence moyen. La production de ce type d’électricité dépend fortement du charbon, ce qui ajoute aux émissions de CO2.

Le designer taïwanais Lin Yu Cheng a peut-être trouvé une solution à ce problème. Son concept de moto Aether fonctionne comme un purificateur d’air sur roues. La moto incorpore essentiellement des conduits d’admission d’air massifs qui canalisent l’air dans des modules de filtre en céramique capables de purifier les microparticules PM 2.5. Le résultat est que de l’air pur est libéré dans l’environnement par l’échappement du véhicule. Le concept fonctionne sur le même principe que les purificateurs d’air des nouveaux véhicules à quatre roues.

schema structure moto aether
Schéma indiquant les différentes zones d’intérêt de la moto Aether. © Lin Yu Cheng

De plus, nettoyer les filtres est aussi simple que de les laver ou de les remplacer par de nouveaux. Le concept Aether de Cheng intègre essentiellement toute la technologie existante destinée à simplifier la vie du conducteur. Un tel exemple est le chargement sans fil. Le bas de la moto fait office de chargeur sans fil. Ainsi, vous pouvez garer le véhicule sur une place de park équipée d’un chargeur sans fil et il se rechargera complètement en 30 minutes.

Bien sûr, l’infrastructure existante ne le permet pas encore, mais la technologie est déjà disponible. Il s’agit simplement d’amplifier la sortie pour prendre en charge les véhicules plus gros, au lieu des smartphones. Selon Lin Yu Cheng, le concept comprendrait idéalement une batterie de 10 kWh et un moteur électrique de 108 ch pouvant offrir une autonomie estimée à 200 km avec une seule charge. Il est aussi très pratique, avec 22 litres d’espace de rangement, à côté des filtres en céramique.

illustration differentes parties moto
Illustration montrant différentes parties de la moto électrique. © Lin Yu Cheng

Dans l’ensemble, le concept Aether ressemble à une moto tout droit sortie du futur, avec des panneaux de carrosserie angulaires, une technologie avancée et une posture de conduite plutôt agressive.

Le véhicule intègre cependant quelques équipements standard tels qu’une transmission finale par chaîne, un mono-amortisseur arrière ainsi que des roues et des pneus traditionnels. Le concept ne verra peut-être jamais le jour, mais les fabricants de deux-roues pourraient peut-être adopter l’idée d’un véhicule électrique plus propre qui pourrait aider à ralentir le réchauffement climatique.



Source link

nextalgeria