Un accord de partenariat pour la fabrication du premier moteur marin en Algérie

83 0

le Groupement Algeria Corporate Universities (GACU), le Groupe de services portuaires, aujourd’hui, mercredi, à El-Kharroub à Constantine, ont signé un accord de partenariat avec l’Entreprise Moteurs de Constantine et la Direction Générale de la Recherche Scientifique et du Développement Technologique afin de fabriquer le premier moteur marin algérien.

En concluant cet accord, les cadres et les compétences des institutions partenaires vont s’unir pour « incarner le projet de fabrication de moteurs marins basé sur la stratégie de reproduction industrielle pour assurer le taux d’intégration le plus élevé possible et réduire la facture d’importation », comme a expliqué en marge de la cérémonie de signature, le président et directeur général du Groupement Algeria Corporate Universities , Saifi Gharib.

Mr Gharib a déclaré que cet accord est une incarnation des directives du président de la République, Abdel Majid Tebboune, visant à donner toutes les facilités pour la création d’une industrie maritime.

La première phase de ce projet vise à fabriquer, dans les unités de l’Entreprise Moteurs à Constantine, un moteur sur la base du modèle mécanique «Diesel F6L912», un moteur adapté au mouillage des bateaux ou tout autre bateau au niveau des ports algériens utilisés dans diverses activités maritimes , selon ce qu’a dit M. Gharib, qui a parlé d’une autre ambition: à moyen terme, créer d’autres types de moteurs puissants et efficaces qui répondraient aux demandes enregistrées sur le terrain au niveau local.

De son côté, la directrice de l’entreprise des moteurs de Constantine, Najwa Qadri, a déclaré que fabriquer ce type de moteur avec un taux d’intégration d’au moins 70% et un prix inférieur à 50% par rapport au prix qu’il acquiert couvrira le déficit enregistré dans l’abondance de ce type de moteur sur le marché algérien et l’approvisionnement en pièces détachées diverses, ainsi que les opérations de maintenance et de réparation..

Elle a ajouté que le premier moteur marin algérien sera commercialisé « à partir de juin prochain » à un rythme de production de 20 moteurs par jour, soit 300 unités par mois, soulignant qu’une enveloppe financière de 10 millions de dinars a été utilisée pour concrétiser cette projet.

Ce partenariat, qui s’inscrit dans la concrétisation de projets communs entre les secteurs de l’industrie et du transport maritime, ainsi que la recherche scientifique, vise à établir des passerelles opérationnelles avec l’Université algérienne, le Centre de recherche scientifique et l’environnement socio-économique.

Related Post