top 5 des entreprises publiques ayant généré le plus de bénéfices en 2019 (CTR)

49 0

[ad_1]

(Agence Ecofin) – La situation financière des entreprises publiques camerounaises est depuis toujours une source d’inquiétudes pour les partenaires au développement. Certaines de ces entités présentent toutefois un profil moins catastrophique.

« Entreprises à potentiel ». C’est par ce vocable que la Commission technique de réhabilitation des entreprises du secteur public et parapublic (CTR) désigne les sociétés d’Etat qui « ont dégagé un résultat d’exploitation et un résultat net positifs, au 31 décembre 2019, avec des dividendes générés ». Sur un échantillon de 50 entreprises à capitaux publics (Société nationale des Hydrocarbures n’y figure pas), dont les performances financières ont été analysées par cet organe spécialisé du ministère des Finances dans son rapport 2019, cinq sortent particulièrement du lot, nous apprend Investir au Cameroun.

En tête du classement de la CTR, l’on retrouve la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS). Le fonds de pension du pays affiche un résultat net de 73,7 milliards FCFA en 2019, ce qui représente plus de 75% de l’enveloppe globale de 96,5 milliards FCFA de bénéfices réalisés la même année par les neuf « entreprises à potentiel » recensées par la CTR.

Avec un résultat net de 6,7 milliards FCFA en 2019, la société des Aéroports du Cameroun (ADC) pointe au 2e rang. La Caisse de stabilisation des hydrocarbures (CSPH) complète le trio de tête des entreprises publiques « à potentiel » en 2019, avec un bénéfice net de 5,4 milliards FCFA en 2019.

Viennent ensuite le Port autonome de Douala (PAD), l’entreprise publique chargée de la gestion de la principale plateforme portuaire du pays (5,3 milliards FCFA de résultat net en 2019), et la Sodecoton, le mastodonte agro-industriel de la partie septentrionale du Cameroun. Cette entreprise à capitaux mixtes (public-privé), qui encadre plus de 250 000 producteurs, a réalisé un bénéfice net d’un peu plus de 3 milliards FCFA en 2019, après avoir officiellement cumulé des pertes de 36 milliards FCFA au cours du triennat 2014-2016.

Au demeurant, dans ce top 5, quatre entreprises à capitaux publics sont également présentées comme des structures présentant un risque pour le budget de l’Etat, à cause d’un endettement jugé élevé. Selon les pointages de la CTR, la CNPS cumule des dettes de plus de 250 milliards FCFA en 2019 ; les ADC (170,8 milliards FCFA) ; la Sodecoton (132,5 milliards FCFA) et le PAD (47,8 milliards FCFA).

Brice R. Mbodiam

Lire aussi:

15-02-2021-50 entreprises et établissements publics du Cameroun ont affiché une perte globale de 59,5 milliards de FCFA en 2019



[ad_2]

Source link

Related Post