Accords de Paris : les USA reviennent officiellement

Accords de Paris : les USA reviennent officiellement


(Agence Ecofin) – Signé sous Barack Obama, ensuite annulé par Donald Trump et enfin réhabilité par Joe Biden, l’histoire des USA, avec l’accord de Paris sur le climat, est particulière. Cette décision de réintégrer l’accord semble « porteuse d’espoir pour l’avenir du monde », selon António Guterres, SG de l’ONU.

Les Etats-Unis sont depuis ce vendredi revenus officiellement dans l’Accord de Paris sur le climat. A sa prise de fonction en janvier dernier, le nouveau président américain avait manifesté le désir de son pays de s’engager pour sauver le climat. Joe Biden a signé un décret entamant le processus de 30 jours à compter du 20 janvier permettant aux États-Unis de revenir dans l’Accord de Paris.

“Nous ne pouvons plus repousser ou faire le strict minimum pour répondre au changement climatique”, a insisté vendredi M. Biden à la Maison Blanche, lors de son premier grand discours de politique étrangère à la Conférence sur la sécurité de Munich.

Dans une déclaration publiée vendredi, le chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken, a rappelé que l’Accord de Paris était « un cadre d’action mondial sans précédent ». «Maintenant, aussi important que soit notre adhésion à l’Accord en 2016 et aussi important que soit notre réintégration aujourd’hui, ce que nous ferons dans les semaines, les mois et les années à venir est encore plus important », a ajouté le Secrétaire d’Etat américain.

Négociée par l’ancien président Barack Obama, la première puissance économique mondiale était sortie de cet accord sous l’ère de Trump. Le retour des USA dans cet accord climatique a immédiatement été salué par la communauté internationale notamment par António Guterres. Le Secrétaire général de l’ONU a qualifié la journée marquant ce retour comme « un jour d’espoir ». Pour lui, l’année 2021 est cruciale, avec notamment la Conférence des Nations Unies sur le climat, la COP 26, qui doit être organisée à Glasgow (Royaume-Uni) en novembre. Les gouvernements prendront des décisions qui détermineront l’avenir des personnes et de la planète. Et, en tant que puissance mondiale, le pays de l’Oncle Sam a un rôle décisif à jour dans la protection du climat.

Issu des négociations à la conférence COP 21, l’Accord de Paris sur le climat vise à limiter sous les 2°C l’augmentation de la température moyenne sur Terre, provoquée par l’activité humaine. Mais la matérialisation de cet accord reste encore limitée par plusieurs facteurs dont entre autres l’engagement financier des Etats et des grands acteurs économiques.

Vanessa Ngono Atangana





Source link

nextalgeria