600 millions US des USA pour améliorer la croissance économique

600 millions US des USA pour améliorer la croissance économique


(Agence Ecofin) – Alors que la Covid-19 a freiné les ambitions du Sénégal dans son plan d’émergence à l’horizon 2035, le pays a obtenu un financement de l’USAID pour assurer sa relance. Valable pour les 5 prochaines années, ce programme appuiera les domaines prioritaires tels que le commerce, la santé et l’éducation.

Le ministre sénégalais de l’Economie du plan et de la coopération Amadou Hott, a annoncé jeudi dernier que les États-Unis, via l’USAID, vont accorder au Sénégal un montant de 325 milliards de francs CFA (600 millions dollars). Le financement valable sur 5 ans sera investi dans des projets destinés à améliorer la croissance économique du Sénégal. Lesquels projets seront repertoriés dans les domaines de l’appui au secteur privé, la justice commerciale, l’éducation, la santé, le capital humain.

« C’est un accord pour améliorer la croissance économique, augmenter le capital humain, mais aussi renforcer l’action de l’Etat surtout au niveau des collectivités territoriales », a insisté de son côté Peter Trenchard, directeur de l’Usaid au Sénégal.

Le protocole de financement a été signé à Dakar à l’occasion du lancement de nouveaux accords d’assistance bilatérale portant sur la stratégie quinquennale (2020-2025) de coopération entre les deux pays. La croissance économique a chuté à un niveau inférieur à 2% alors qu’elle se situait à 6% en 2019. Une baisse de performance à imputer au contexte sanitaire actuel qui a paralysé les efforts de développement du pays.

 Grâce à ce financement d’aide à la relance économique, le Sénégal espère atteindre son objectif de franchir une croissance à 2 chiffres d’ici 2023. Mais avant, il faudra honorer à l’objectif de 5.2% de croissance à 2021 et de 7.2% à 2022, d’après les prévisions révélées par le président sénégalais Macky Sall. 

Des prévisions alignées sur le plan Sénégal Emergent en 2035, le référentiel national de la politique économique et sociale sur le moyen et le long terme. La réalisation de cette ambition repose sur la mise en œuvre d’un important programme d’investissements dans les secteurs porteurs.

Vanessa Ngono Atangana





Source link

nextalgeria