La styliste gabonaise Elisabeth Ogoula conçoit des créations engagées contre le racisme

La styliste gabonaise Elisabeth Ogoula conçoit des créations engagées contre le racisme


(Agence Ecofin) – Au Gabon, la styliste Elisabeth Ogoula a créé le concept « Imagine », une tendance de mode qui associe des textiles provenant de différents pays du monde. À travers ses collections, elle entend utiliser la mode comme une arme contre les discriminations basées sur la race et la culture.

Si de nombreux stylistes et mannequins utilisent leurs voix pour lutter contre le racisme systémique et l’appropriation culturelle, la Gabonaise Elisabeth Ogoula a trouvé un moyen original de stopper les discriminations dans une industrie élitiste et très souvent concernée par ce fléau. Elle a développé le concept « Imagine », une nouvelle tendance qui consiste à mélanger des tissus et motifs provenant de différents pays.

Satin, soie, motifs floraux ou encore Indigo (pagne traditionnel malien) sont les matières qui constituent les collections de la créatrice. Son objectif, valoriser les différences culturelles et de couleur de peau contre les préjugés sur l’apparence et les origines. Selon elle, la mode peut servir à éduquer, voire à mieux définir autrui, indépendamment de l’appartenance raciale ou culturelle.

Ces dernières années ont été marquées par la mise en avant des cultures africaines dans la mode et des créations inspirées de l’Afrique par les grands couturiers. Le continent noir est considéré comme « le prochain centre manufacturier du monde » selon de nombreux experts de l’industrie. En 2020, la pandémie du Coronavirus, bien que fragilisant les économies, a permis à la mode africaine d’innover avec la création de boutiques en ligne, ou encore de défilés virtuels, permettant aux stylistes d’atteindre des marchés qui ne leur étaient pas toujours accessibles.

Au-delà de s’inscrire dans une mode dite « africaine » qui revendique ses origines, le concept « Imagine » va plus loin que la simple appartenance culturelle et crée de nouveaux codes bien plus inclusifs. Outre l’aspect social, la représentation de diverses cultures permet à la créatrice de se démarquer de la concurrence et de cibler une clientèle à l’échelle internationale.

À travers ses créations, Elisabeth Ogoula espère faire de la différence d’autrui un moyen d’apprentissage des richesses culturelles.

Aïsha Moyouzame





Source link

nextalgeria