La Malaisie déclare l’état d’urgence

La Malaisie déclare l’état d’urgence


(Agence Ecofin) – La Malaisie passe en état d’urgence, pour cause de Covid-19. Le pouvoir royal vient en effet d’annoncer ce mardi 12 janvier, avoir accédé à une requête du gouvernement, visant à imposer cette mesure, pour freiner la propagation du coronavirus. Dans la foulée, le Parlement est également suspendu pour 6 mois.

Le pays enregistre en effet des pics de cas ces derniers jours. Le ministère malaisien de la santé a signalé ainsi près de 4000 nouvelles infections ce mardi, ce qui le 3è quotidien consécutif depuis le 6 janvier, portant le pays asiatique à plus de 141 000 cas cumulés. 

Ceci étant, si le nombre de nouveaux cas semble monter, les décès restent relativement bas, avec 5025 morts en tout (pour un pays de 18 millions d’habitants) selon les dernières statistiques, soit 278 décès par million.

C’est justement cet état de chose qui suscite alimente la “méfiance” de certains mouvements politiques, qui accusent le gouvernement, et le Pouvoir royal, de profiter du virus pour imposer des restrictions et s’offrir un temps de répis, face aux nombreuses contestations  politiques dont ils font l’objet.

Incidemment, le Premier ministre malaisien, Muhyiddin Yassin a déclaré que les élections ne seraient pas organisées pendant l’État d’urgence, qui pourrait durer…jusqu’au 1er août 2021. « Laissez-moi vous assurer que le gouvernement civil continuera à fonctionner », assure-t-il cependant, « L’urgence proclamée par le roi n’est pas un coup d’Etat militaire et un couvre-feu ne sera pas appliqué. » 

Alors qu’a contrario, pour l’opposition, la mesure serait un “abus”, visant à maintenir au pouvoir un gouvernement impopulaire. 

Pour rappel, le pays est aux prises, depuis début 2020, à une longue crise politique, qui a conduit notamment à la nomination de l’actuel premier ministre. Ce dernier succède à Mahathir Mohamad, de longue carrière politique, qui avait été emporté par une fronde menée par une coalition de plusieurs partis d’opposition.

Ayi Renaud Dossavi





Source link

nextalgeria