raid islamiste dans une ville située à 5 km des installations gazières de Total

34 0

[ad_1]

(Agence Ecofin) – Le groupe islamiste qui sévit dans la province gazière de Cabo Delgado vient à nouveau de frapper. La ville de Monjane à quelques encablures du projet gazier de Total est au cœur de cet assaut dont très peu d’informations ont été rendues accessibles jusqu’ici.

Au Mozambique, les insurgés affiliés à l’Etat islamique se rapprochent de plus en plus de leur objectif qui est d’empêcher la mise en œuvre du projet de production et de liquéfaction du gaz naturel Mozambique LNG. Mardi, aux premières heures, ils ont attaqué la petite ville de Monjane, à environ 5 kilomètres au sud du projet gazier contrôlé par la société française Total.

Aucune information n’est jusqu’ici disponible sur le bilan de ce coup de force. On ne sait pas non plus si la ville est tombée aux mains du groupe. Total a, toutefois, fait savoir qu’elle suit de près la situation, et reste en contact permanent avec le gouvernement à ce sujet.

C’est la deuxième fois en moins d’un mois que les islamistes attaquent dans la province gazière de Cabo Delgado, dans le nord du pays. L’attaque précédente a été opérée à 20 km des installations gazières de Total et Exxon Mobil. Les affrontements qui ont suivi ont duré environ 24 heures, avant le repli des assaillants.

Si l’armée ne s’est pas encore prononcée sur la question, il paraît évident que de nouveaux affrontements sont en cours pour le contrôle de cette zone, comme lors des attaques précédentes.

La situation qui prévaut dans cette province depuis 2017, a déjà fait 2 500 morts et plus de 570 000 déplacés. Maputo multiplie les appels à la communauté internationale, afin de l’aider à vaincre la menace islamiste qui pourrait définitivement faire du rêve gazier un véritable cauchemar.

Olivier de Souza

Lire aussi :

09/12/2020 – Mozambique : nouvelle attaque terroriste, cette fois à 20 km des installations gazières de Total

14/08/2020 – Une ville stratégique du projet gazier Mozambique LNG tombe aux mains de l’Etat islamique 



[ad_2]

Source link

Related Post