La Cour d’Alger confirme les peines de prison ferme prononcées à l’encontre des frères Kouninef


ALGER – La Cour d’Alger a confirmé, jeudi, les peines de prison ferme prononcées en première instance à l’encontre des frères Kouninef, poursuivis pour “trafic d’influence”, “blanchiment d’argent” et “obtention d’indus avantages”.

Le président de l’audience a rendu un jugement confirmant les peines prononcées en première instance à l’encontre des frères Kouninef, à savoir 16 ans de prison ferme à l’encontre de Réda, 15 ans de prison ferme contre à l’encontre de son frère Tarek et une peine de 12 ans de prison ferme assortie d’une amende de 8 millions Da à l’encontre Abdelkader –Abdelkrim , après confirmation de leur implication dans les affaires pour lesquelles ils sont poursuivis.

La Cour a également confirmé la peine initialement prononcée à l’encontre du gérant du groupe “Kou-GC” Bettahar Kaddour ainsi que d’autres cadres, à l’instar de Hammouche Hacène, Mekraoui Hassiba, Mekahlia Adel, Bennaï Leïla et Guerrah Abdelaziz, avec une réduction de peine à 5 ans de prison ferme au lieu de 8 ans pour Bettahar Kaddour.

Une réduction de peine de 3 ans de prison ferme à 18 mois de prison avec sursis a été prononcée pour Mekraoui Hassiba et Guerrah Abdelaziz.

La Cour a également prononcé une peine de prison avec sursis dans l’action civile en appel à l’encontre de Mekahlia Adel et Bennaï Leïla.

Le Tribunal de Sidi M’hamed d’Alger avait condamné, en septembre dernier, les principaux accusés dans cette affaire respectivement à des peines de 16, 12, 15 et 8 ans de prison ferme assorties d’amendes de 8 millions de da pour chacun d’entre eux, avec la saisie des biens à l’intérieur et à l’extérieur du pays.



Source link

nextalgeria