Un nouveau mémorandum d’entente entre Saidal et Pfizer Farm Algérie

28 0

Le groupe Saidal et les laboratoires Pfizer ont signé aujourd’hui, mardi, à Alger, un mémorandum d’entente visant à renforcer leur partenariat actuel, notamment pour développer le traitement du cancer et les alternatives biologiques, et à évaluer les opportunités futures dans le cadre du développement de leurs propres activités en Algérie.

Ce mémorandum d’entente a été signé par la Présidente et Directrice Général du groupe Saidal Fatoum Akim et le Président et Directeur Général de Pfizer Farm Algérie Abdel-Rahman Moukriba en présence du Ministre de l’Industrie Ferhat Ait Ali Braham, Ministre de l’Industrie Pharmaceutique, Lotfi Ben Bahamed et des représentants du Ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière et du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Et des représentants diplomatiques.

Lors d’une conférence de presse en marge de cette cérémonie, Ben Bahammed a confirmé que ce protocole d’accord contribuerait à développer la production de médicaments à haute valeur ajoutée en Algérie, notamment en oncologie et biosimilaires.

Il a également souligné que « faire de l’Algérie un pôle technologique au niveau continental repose sur l’innovation et le développement des infrastructures et des capacités », ajoutant que la mise à niveau de la production locale et le contrôle rationnel de la facture d’importation sont l’un des objectifs fixés par son département ministériel afin de répondre à la demande nationale croissante.

De son côté, M. Ait Ali Brahem a exprimé son espoir de voir Pfizer Farm Algérie faire des investissements plus importants sur le marché national, ce qui contribuerait, avec des entreprises algériennes publiques ou privées, à la relance de l’industrie pharmaceutique en Algérie.

Il a expliqué que cela permettrait au pays de garantir sa saine souveraineté et de répondre à la demande nationale de produits fabriqués en Algérie.

De son côté, la présidente et directrice générale du complexe Saidal, Fatoum Assem, a expliqué dans son discours que la politique de développement du complexe Saidal repose principalement sur l’élargissement de la gamme de ses produits «que nous entendons enrichir par le partenariat».

«C’est pourquoi nous devons repenser nos partenariats afin de mieux répondre à nos ambitions de développement», a-t-elle souligné.

Elle a également noté que le transfert des connaissances et de la technologie est pour la communauté publique «la pierre angulaire de tous les futurs partenariats».

Et elle a déclaré: « Avec cet accord, nous entrons dans une nouvelle phase de notre coopération avec l’informateur Pfizer, qui, nous l’espérons, sera utile aux deux parties. »

Quant au président et directeur général de Pfizer Farm Algérie, Abderrahmane Morriba, lors de son discours, il a salué «l’esprit de coopération, d’ouverture et de concertation de la part du ministère de l’Industrie pharmaceutique et du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, afin de créer des opportunités et un cadre approprié pour incarner ce type d’initiative.

Il a également indiqué la volonté de Pfizer Algérie de réaliser des investissements à forte valeur ajoutée en Algérie sur le long terme grâce à l’innovation.

Related Post