L’Angola prend la présidence de l’organisation de la région des Grands Lacs

L’Angola prend la présidence de l’organisation de la région des Grands Lacs


(Agence Ecofin) – Assurée depuis 2017 par la République du Congo, la présidence de la Conférence internationale sur la région de Grands Lacs sera exercée par l’Angola pour les 2 prochaines années. Pour ce mandat, Luanda s’engage solutionner les défis sécuritaires et sanitaires auxquels est confrontée la région.

Le Président de l’Angola, vient de prendre la tête de la Conférence internationale sur la région de Grands Lacs (CIRGL). João Lourenço a été désigné pour un mandat de deux ans lors du 8e sommet ordinaire des Chefs d’État et de gouvernement de l’organisation qui s’est tenu en vidéoconférence vendredi dernier.

L’Angolais remplace à ce poste le président de la République du Congo, Denis Sassou Nguesso qui occupait la fonction depuis octobre 2017. C’est la deuxième fois depuis 2000, date de création de l’organisation, que l’Angola en assure la présidence.

Dans son discours d’investiture, João Lourenço s’est dit honoré d’occuper la fonction. Il a en outre détaillé son plan d’action dont les priorités sont : le renforcement de la coopération régionale afin d’éradiquer les groupes armés, l’application des accords de paix et de sécurité, l’obtention de la levée des sanctions contre le Burundi, l’annulation l’embargo sur les armes imposé à la République centrafricaine, et la lutte contre la Covid-19.

Pour rappel, la CIRGL est composé de 12 pays à savoir : l’Angola, le Burundi, la République centrafricaine, la République du Congo, la République démocratique du Congo, le Kenya, le Rwanda, le Soudan, le Soudan du Sud, la Tanzanie, l’Ouganda et la Zambie.

Vanessa Ngono Atangana





Source link

nextalgeria