La RDC choisit le chinois CCCC pour l’asphaltage des 670 km de la route Beni-Kisangani

105 0

[ad_1]

(Agence Ecofin) – La RDC a confié le bitumage de la route RN4, de Beni à Kisangani (670 km), au chinois CCCC. 12 mois seront nécessaires pour finaliser les études technico-financières. Cet axe, une fois revêtu, facilitera le traitement des marchandises en provenance et à destination du port de Mombasa.

La République démocratique du Congo (RDC) a octroyé à la firme chinoise China Communications Construction Company (CCCC) le chantier d’asphaltage de la route nationale RN4, tronçon Beni-Kisangani. Le protocole d’accord y afférant a été signé le 4 novembre à Kinshasa entre le ministre des Infrastructures et des Travaux publics, Willy Ngoopos et Zhou Bing le représentant de CCCC.

En vertu du protocole, les études de faisabilité technique et financière sont prévues pour durer 12 mois. Le chantier démarrera une fois le montage financier établi. Ces travaux d’asphaltage relieront les villes de Kisangani et Bafwasende dans la province de la Tshopo, Nia-Nia et Mambasa dans la province de l’Ituri, et Beni dans la province du Nord-Kivu. Cette route est actuellement impraticable surtout en saisons pluvieuses, car non revêtue.

Une fois terminé, ce corridor stratégique permettra de connecter le centre et le nord-est de la RDC au port de Mombasa, au Kenya, en passant par l’Ouganda, favorisant ainsi le développement des infrastructures de transport et l’économie de la RDC dans la sous-région.

Le géant chinois jouit d’une solide expérience en Afrique, son expertise s’étendant des ports en eaux profondes aux autoroutes en passant par des lignes de chemin de fer, les ponts suspendus… Ses filiales les plus actives sur le continent sont la China Harbour Engineering Company (CHEC) et China Road and Bridge Corporation (CRBC).

Romuald Ngueyap

Lire aussi : 08/10/2020 – L’Ouganda va construire un réseau routier de 223 km en RDC, pour booster les échanges



[ad_2]

Source link

Related Post