60 millions $ de fonds climatiques en 5 ans pour accroître la résilience marine

189 0

[ad_1]

(Agence Ecofin) – En Namibie, deux fonds d’investissement se sont joints à Kelp Blue pour développer la 1ère ferme de varech à grande échelle au monde. En plus d’accroître la biodiversité marine, de capturer du CO2 et de créer des emplois, le projet de 60 millions $ offrira également des opportunités économiques.

Climate Investor Two Fund, l’un des fonds gérés par Climate Fund Manager, s’est associé avec Namibia Infrastructure Development and Investment Fund et Kelp Blue pour le développement commercial de la première ferme de varech à grande échelle au monde. 

Le projet nécessitera un investissement de 60 millions $ pendant cinq ans. Les fonds seront mobilisés auprès d’investisseurs namibiens et internationaux ainsi que des fonds d’investissement. 

Kelp Blue qui exécutera le projet mettra en place des varechs géants à une distance de 3 à 10 km des côtes namibiennes. Ces algues marines à croissance rapide séquestrent plus de carbone que les forêts et stimulent la biodiversité marine tout en luttant contre l’acidification et la désoxygénation des océans. 

Une fois récoltées, elles peuvent être également utilisées pour la fabrication de produits agroalimentaires, des biostimulants et des textiles alternatifs. Selon Kelp Blue, le projet permettra par ailleurs de créer des emplois pour les populations riveraines. 

« Nous sommes fiers de nous associer à Kelp Blue dans ses efforts pour accélérer la résilience de la biodiversité marine. Il a le potentiel d’améliorer la biodiversité marine, contribuer à une gestion efficace des pêches et fournir des sources de revenus alternatives aux économies côtières », a affirmé Andrew Johnstone (photo), directeur général de Climate Fund Manager. 

Gwladys Johnson Akinocho



[ad_2]

Source link

Related Post