500 migrants morts entre l’Afrique et les Canaries

500 migrants morts entre l’Afrique et les Canaries


(Agence Ecofin) – Depuis janvier 2020, alors que plus de 18 000 migrants africains sont arrivés aux îles Canaries en partant des côtes ouest africaines, 500 autres sont morts au cours de la traversée, d’après l’OIM. Ces départs en hausse par rapport à 2019, ont été motivés par les conditions d’insécurité et de pauvreté.

L’Organisation internationale pour les Migrations (OIM) a déclaré le 20 novembre que plus 500 migrants africains qui ont tenté de rejoindre les îles Canaries en Espagne depuis les côtes ouest africaines, sont décédés entre janvier et novembre 2020.

D’après l’organisation, ce chiffre a plus que doublé par rapport à 2019, où elle avait enregistré 210 décès au cours de la même période. La majorité de ces migrants sont originaires des pays d’Afrique de l’ouest, avec le Sénégal comme principal point de départ.

Par ailleurs,  l’OIM a indiqué que plus de 18 000 migrants ouest-africains sont arrivés aux Canaries cette année à travers l’océan Atlantique. Un autre record en comparaison aux 1550 arrivées au cours de la même période de 2019.

Pour justifier ces départs, l’organisation a évoqué deux principales raisons à savoir les violences dans la région du Sahel ou en Côte-d’Ivoire et l’extrême pauvreté. Deux phénomènes qui se sont aggravés ces derniers temps en raison de la pandémie de Covid-19, l’insécurité alimentaire et le changement climatique.

Rappelons que les derniers décès en date sont ceux du 15 novembre où une soixantaine de personnes auraient péri au cours d’un naufrage au large de l’Afrique de l’Ouest.

Vanessa Ngono Atangana





Source link

nextalgeria