voter « oui » est le choix le plus judicieux

29 0

[ad_1]

ALGER – Le parti « El-Fadjr El-Djadid » a estimé jeudi que voter « oui » lors du référendum sur le projet d’amendement de la Constitution était le choix « le plus judicieux » car « il nous met à l’abri des soubresauts pouvant affaiblir le pays ».

Dans un communiqué sanctionnant les travaux de la réunion de son Bureau national, tenue mardi dernier, sous la présidence de Tahar Benbaïbeche, pour discuter de la position du parti à l’égard du référendum du 1er novembre prochain sur la Constitution, « El-Fadjr El-Djadid » a précisé que « voter ‘oui’ malgré nos objections sur beaucoup de points de la Constitution nous paraît le choix le plus judicieux » car « il nous met à l’abri des soubresauts pouvant affaiblir le pays et mener à une situation aux conséquences incertaines ».

Partant de ce constat, et après consultation de ses représentants au niveau des wilayas, la formation politique a estimé que « voter +’oui’ est le choix qui ne porte pas préjudice au pays ».

Pour « El-Fadjr El-Djadid » qui dit avoir étudié toutes les options, « l’appel au boycott s’apparente au néant et le néant ne mène à rien ».

Le parti considère aussi que « l’appel à voter +non+ peut relancer la bande et ses relais » et « nous ramènera à la Constitution de 2016, ce qui affaiblira la position de notre pays ».

« El-Fadjr El-Djadid » a rappelé avoir donné son avis sur la mouture de l’amendement constitutionnel à travers le collectif des « Forces nationales de la réforme » qui avait soumis plusieurs propositions à cet égard.

Concernant les prochaines échéances après le référendum, le parti estime que « les prochaines élections locales et législatives constitueront un véritable test pour la nouvelle République ».

Selon lui, l’avenir du pays « dépend » de ces échéances qui nous permettront de « lancer la construction de la République sur des bases claires et transparentes, dans le respect des choix du peuple ».

[ad_2]

Source link

Related Post