Vers l’intégration des centres de formation relevant du secteur des ressources en eaux dans une SPA


ALGER- Le secteur des Ressources en eaux prévoit l’intégration des centres de formation relevant de son institution dans une seule société par actions (SPA), indique, samedi, le directeur général de l’Algérienne des eaux (ADE), Smaïl Amirouche.

S’exprimant en marge de la cérémonie d’ouverture de la nouvelle année de formation des cadres du secteur des Ressources en eaux au Centre national de formation aux métiers de l’eau (CNFME) relevant de l’ADE, M. Amirouche a précisé que l’intégration de ces centres intervient dans le cadre de la nouvelle approche du secteur visant à réaliser la complémentarité entre les différentes institutions du secteur.

Cette démarche devra renforcer les centres de formation à même de couvrir toutes les spécialités et répondre à la demande exprimée au niveau des institutions du secteur des Ressources en eaux.

Le secteur aspire également, à travers cette future SPA, à s’orienter vers la coopération et la complémentarité avec les autres secteurs pour la formation des cadres ne relevant pas du secteur et les techniciens étrangers, a-t-il expliqué.

Selon M. Amirouche, ces centres visent à améliorer le niveau des fonctionnaires, des cadres et des responsables du secteur, outre une gestion efficace de la ressource humaine.

Ces centres leur permettront de bénéficier de la formation adéquate, avant d’accéder à des postes de responsabilité, de prendre connaissance de la politique de l’institution et de mieux assimiler sa stratégie et ses normes dans la gestion, a-t-il ajouté.

Il est procédé actuellement à l’accompagnement d’un groupe de cadres ayant été installé récemment afin de leur permettre une meilleure maitrise des rudiments de la gestion, en renforçant leurs qualifications et compétences complémentaires en vue d’améliorer leur rendement notamment en matière de numérique.

Concernant le domaine de coopération avec le secteur de la formation, le DG de l’ADE a fait état de la coordination bilatérale pour l’élaboration de programmes pédagogiques, ajoutant qu’il est prévu d’élargir cette coopération à d’autres domaines.



Source link

nextalgeria