une enquête révèle prés de 500 salariés fictifs au sein du corps médical

une enquête révèle prés de 500 salariés fictifs au sein du corps médical


(Agence Ecofin) – Une enquête de l’inspection générale de la santé en RDC révèle que près de 500 personnes fictives touchaient la prime de risque accordée aux médecins. Le fléau d’emplois fictifs a déjà fait perdre à l’Etat plus de 260 millions de dollars en 8 ans.

Alors que la paie de la prime de risque en RDC suit son cours depuis la mobilisation en juillet de la délégation syndicale des médecins, l’inspection générale de la santé a entamé il y a quelques semaines un contrôle des bénéficiaires. L’enquête révèle que près de 500 personnes fictives touchaient cette compensation salariale depuis plusieurs années.

Les fraudeurs ont été identifiés grâce au contrôle physique des bénéficiaires enregistrés. Selon le ministère de la Santé, ils seraient des membres de famille et proches des médecins en exercice. Si le syndicat national des médecins fait l’objet de soupçons dans cette fraude, ce dernier remet plutôt en question le secrétariat général de la Santé chargé de l’alignement des médecins.

Une enquête avait déjà été lancée en septembre dernier par le parquet pour mettre un terme à la rémunération des fonctionnaires fictifs en RDC. Au total, 133 253 agents fictifs et plus de 40 000 doublons avaient été détectés au sein des fonctionnaires, par la justice congolaise. En 8 années, le fléau a déjà coûté plus de 260 millions de dollars au trésor public.

Le ministère de la santé a pris des mesures pour traduire les fraudeurs devant la justice.

Aïsha Moyouzame





Source link

nextalgeria