un mécanisme lancé pour la diversification du mix énergétique grâce aux producteurs indépendants

112 0

[ad_1]

(Agence Ecofin) – Le Mozambique a lancé le PROLER, un mécanisme d’appel d’offres adapté à la construction de centrales de renouvelable par les producteurs indépendants. Le pays a signé des accords de rachat d’électricité pour trois centrales (80 MW en tout) et tente d’obtenir 150 MW de plus auprès de Cahora Bassa.

Le Mozambique vient de lancer l’initiative Promotion of Renewable Resources and Energy (PROLER), un mécanisme d’appel d’offres pour la mise en place de centrales d’énergie renouvelable. Il entend ainsi diversifier son mix énergétique tout en s’appuyant sur les investisseurs privés et en fournissant aux populations une énergie fiable, propre et abordable.

« Ce modèle est un nouveau paradigme dans l’attribution des licences pour le développement d’une nouvelle génération d’infrastructures de production électrique. Il privilégiera les projets avec les coûts les plus bas et les meilleures garanties de mise en œuvre » a affirmé Max Tonela, le ministre mozambicain de l’Energie.

Lors de la cérémonie de lancement, des accords de rachat d’électricité ont été signés entre la compagnie électrique nationale (EDM) et des producteurs indépendants pour la mise en place de trois centrales. Deux de ces centrales auront une capacité de 18 MW et 36 MW respectivement et seront implantés à Cuamba dans la province de Niassa. La troisième centrale d’une capacité de 26 MW sera implantée à Mecufi, près de la province de Cabo Delgado.

Dans le même temps, EDM a engagé des négociations avec l’Hidroelectrica de Cahora Bassa, l’entité qui exploite la centrale hydroélectrique éponyme d’une capacité de 2 075 MW. Elle cherche à obtenir 150 MW d’électricité supplémentaire en plus des 250 MW que lui fournit déjà l’infrastructure.

Gwladys Johnson Akinocho

Lire aussi:

29/09/2020 – L’USTDA finance plusieurs projets d’énergie renouvelable au Sénégal et au Mozambique



[ad_2]

Source link

Related Post