Togo Invest va participer au projet de gisement d’argile de Lédjoblibo

222 0

[ad_1]

(Agence Ecofin) – En vue d’améliorer la gouvernance du projet de gisement d’argile de Lédjoblibo, la holding d’Etat Togo Invest a été sollicitée pour coexploiter cette ressource, sur une durée de 20 ans renouvelable. Les réserves du gisement sont évaluées à 11 074 000 m3 soit 18 825 800 t d’argile.

La Holding d’Etat Togo Invest va participer au projet d’exploitation à grande échelle (période de 20 ans renouvelable) du gisement d’argile de Ledjoblibo dans la préfecture de Dankpen (environ 90 km de Kara, ville située à 420 km de Lomé, au Nord). 

Le recours à Togo Invest, en tant que partenaire institutionnel, est mu, apprend-on auprès de la holding qui cite le ministre en charge des Mines, par l’ambition d’améliorer « la gouvernance du projet ».

L’institution dirigée par Samuel Mivedor deviendra ainsi, à la demande du ministère des Mines et de l’Energie, co-exploitant de ce gisement « de très bonne qualité » selon les études menées et dont les réserves sont évaluées à 11 074 000 m3 soit 18 825 800 t d’argile. L’exploitation permettra de produire des briques et tuiles, indique-t-on.

Selon Togo Invest, « ce projet est conforme aux orientations stratégiques du Plan national de développement (PND 2018-2020) et s’inscrit dans son axe 2 visant à développer des pôles de transformation agricoles, manufacturiers et d’industries extractives. Il s’agit en outre, précise-t-elle, « d’un projet de densification dans le contexte de développement du corridor Sud – Nord visant à créer des pôles d’activités économiques et générer du volume de marchandises pour le futur corridor ferroviaire ».

Séna Akoda

Lire aussi:

Togo Invest va se doter d’un plan stratégique quinquennal



[ad_2]

Source link

Related Post