Les ministères de l’Enseignement Supérieur et de la Numérisation affirment la numérisation de tous les départements

Les ministères de l’Enseignement Supérieur et de la Numérisation affirment la numérisation de tous les départements

Les ministres de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique, de la numérisation et des statistiques ont mis l’accent sur le travail de mise en œuvre des mécanismes qui assureraient la numérisation de tous les départements et organes.

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abdel-Baki Bin Zayan, a déclaré dans un communiqué à la première chaîne de radio que le travail consistait à fournir des moyens techniques et des équipements technologiques de pointe et à augmenter les débits dans le réseau d’information en facilitant l’accès pour tous les utilisateurs de moyens numériques dans le secteur de l’enseignement supérieur, ce qui est inscrit dans le nouvel amendement constitutionnel.

Bin Zayan a ajouté, dans le même contexte, que l’amendement constitutionnel consacre le principe d’équité et d’égalité des chances et de justice sociale en effaçant les différences entre les différents niveaux de classe et en garantissant le droit de chacun à l’éducation et à la formation.

Cet effort s’inscrit également dans le cadre de la valorisation du produit universitaire et de son utilisation au service du développement global de la nation dans le cadre de la nouvelle Algérie à laquelle nous aspirons tous.

De son côté, le ministre de la Numérisation et des Statistiques, Munir Khaled Barah, a affirmé que le projet d’amendement à la constitution qui a été soumis au vote du peuple le 1er novembre, attache une grande importance à la numérisation des secteurs.

Cette rencontre vise à recenser les projets qui ont été lancés dans le domaine de la numérisation de la gestion et du travail participatif au niveau des établissements d’enseignement supérieur et de recherche scientifique, à les mettre en place et à les utiliser aux niveaux central et local.

Imene K