Le projet de la Constitution répond aux exigences de préservation de l’environnement

25 0

[ad_1]

LAGHOUAT- Le ministre délégué auprès du ministre de l’Environnement, chargé de l’environnement saharien, Hamza Al Sid Cheikh, a affirmé lundi à Laghouat que le projet d’amendement de la Constitution soumis au référendum populaire répondait aux exigences de préservation de l’environnement.

« Le projet d’amendement de la Constitution, soumis à la consultation référendaire prévue le 1er Novembre prochain, répond, à travers ses articles, aux exigences de l’environnement et garantit sa préservation », a indiqué M. Al Sid Cheikh lors d’une rencontre avec les représentants de la société civile, au deuxième et dernier jour de sa visite de travail dans cette wilaya.

« Les citoyens tiennent leur destin entre leurs mains en participant massivement au référendum du 1er Novembre et en exprimant leur choix librement », a-t-il souligné.Après avoir mis en exergue le choix symbolique du jour du 1er novembre et sa portée historique, M. Al Sid Cheikh a mis en avant la place qui revient à la jeunesse dans la société en tant que « locomotive de la Nation et de l’Etat. »

Le ministre délégué a inspecté, par ailleurs, la cimenterie « Amouda », dans la commune d’El-Beidha, qui devra atteindre, d’ici à la fin de l’année en cours, une production de 2 millions de tonnes/an de ciment, selon les explications fournies à la délégation.

Sur site, le ministre délégué auprès du ministre de l’Environnement a donné des orientations pour ne plus accorder de projets à l’avenir sans garanties environnementales de la part de leurs promoteurs.

Au terme de sa visite de travail dans la wilaya, Hamza Al Sid Cheikh a présidé une opération pilote d’équipement de la salle de soins de la zone d’ombre de Benamar (commune d’El-Beidha) en chauffe-eau solaire, dans le cadre d’un programme ciblant 40 installations diverses en équipements de ce type, sur financement du ministère de l’Environnement.

[ad_2]

Source link

Related Post