Le FMI: les pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord doivent réformer et diversifier leur économie

25 0

Le Fonds monétaire international a appelé les pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord à accélérer les réformes et les efforts de diversification de l’économie à un moment où la région, riche en ressources énergétiques, est confrontée à des défis sans précédent en raison du virus Corona et des bas prix du pétrole.

Il a déclaré dans la dernière mise à jour de ses prévisions économiques régionales ce mois-ci que le produit intérieur brut de la région diminuera de 5% cette année, par rapport à une précédente prévision en mois de Juillet pour une contraction de 5,7%.
Mais malgré la légère amélioration, la région, qui comprend tous les pays arabes et l’Iran, subira ses pires performances économiques, dépassant la contraction record de 4,7% en 1978, alors qu’elle connaissait des troubles majeurs.

Depuis mars dernier, les pays du Moyen-Orient, dont beaucoup dépendent des revenus pétroliers, ont eu recours à des fermetures et des couvre-feux pour empêcher la propagation du virus Corona, ce qui a conduit à la perturbation des économies locales.

Le FMI affirme que le prix moyen du pétrole sera de 41,69 dollars le baril en 2020 et de 46,70 dollars le baril en 2021, contre une moyenne de 57 dollars à 64 dollars en 2019.

Sous ce double coup dur, la croissance des pays exportateurs de pétrole au Moyen-Orient et en Afrique du Nord devrait se contracter de 6,6%, tandis que les économies des importateurs de brut devraient se contracter de 1% alors que l’épidémie continue de frapper le tourisme et le commerce.

Related Post