la Société autonome de financement de l’entretien routier (SAFER) bientôt dans ses propres locaux

101 0

[ad_1]

(Agence Ecofin) – Au Togo, la SAFER recherche une architecture pour son futur siège. Un concours international a été lancé. La SAFER peine toujours à accomplir ses missions faute de moyens. Le Togo compte un linéaire routier de 11 777 km dont 4 600 km sont dégradés. 

La SAFER veut se doter de ses propres locaux. L’entreprise publique vient de lancer un concours international d’architecture afin de retenir le postulant remplissant les critères qu’elle a pris soin de définir préalablement. L’annonce est contenue dans le quotidien national Togo-Presse, de cette semaine.

Entité clé dans la politique de développement du Togo, la SAFER manque pourtant de moyens financiers et logistiques pour assurer ses missions.

En 2020, le budget nécessaire pour l’entretien routier au Togo s’évalue à 38,6 milliards FCFA (69 millions USD). Selon Sylvain Outchantcha, directeur général de la SAFER, sa structure ne pourra mobiliser et supporter que 14 milliards FCFA, soit environ 36% du total des ressources attendu.

Soulignons que sur une longueur totale de 11 777 km que compte le réseau routier togolais, 4 600 km de routes sont dégradés.

Romuald Ngueyap

Lire aussi :28/09/2020 – Togo : l’Allemagne débloque 10 millions € pour réhabiliter les pistes rurales 



[ad_2]

Source link

Related Post