En Italie, les PME préfèrent la mafia à l’État

33 0

[ad_1]

(Agence Ecofin) – Asphyxié par la crise du coronavirus, le secteur privé semble plus enclin à se tourner vers les fonds de la mafia. Ces fonds usuriers appliqueraient un taux d’intérêt de 10% le mois, avec un remboursement à plus de 100% de la somme prêtée.

Les autorités italiennes n’ont cessé de donner un coup de pied dans cette fourmilière depuis le début de cette année. Elles ont pris ces 4 derniers mois un nombre record de mesures, pour tenter d’annihiler l’attrait des entreprises pour ces fonds mafieux. C’est ainsi que près de 1500 mesures antimafia ont été édictées en 2020, avec plus de 500 mesures sur le dernier trimestre.

En 2017 déjà, ces organisations représentaient près de 10 % du PIB italien, soit environ 150 milliards d’euros, selon les estimations de BankItalia, la Banque centrale, et de la Commission anti-mafia du Parlement.

Junior Atiglo-gbenou



[ad_2]

Source link

Related Post