croissance économique de 7,7 % attendue pour 2021, grâce à la reprise de l’industrie du diamant

26 0

[ad_1]

(Agence Ecofin) – L’exploitation des diamants constitue toujours le poumon de l’économie au Botswana. Grâce à la reprise mondiale constatée dans le secteur, le ministre des Finances Thapelo Matsheka s’attend à une croissance de 7,7 % en 2021. Cela contraste avec le recul de 8,9 % du PIB attendu cette année.

Le Botswana devrait connaitre l’année prochaine une croissance de 7,7 %, indique le ministre des Finances Thapelo Matsheka (photo), dans des propos relayés par Reuters. Alors qu’une contraction de 8,9 % du PIB est prévue en 2020, cette bonne nouvelle est à mettre, apprend-on, à l’actif de la reprise constatée dans l’industrie du diamant, qui représente un levier important de l’économie botswanaise.

La pandémie de Covid-19 a en effet provoqué un marasme au niveau des ventes internationales de pierres précieuses cette année, en raison notamment des restrictions liées aux déplacements. Le géant diamantifère sud-africain De Beers, dont la production provient à 70 % du Botswana, a même dû annuler plusieurs sessions de ventes à cause de cette situation. Cependant, le marché s’est nettement amélioré début août et De Beers a enregistré par exemple des revenus de 457 millions $ lors des ventes de diamants en septembre.

« Ces derniers mois ont vu une forte reprise de l’industrie internationale du diamant, qui, espérons-le, soutiendra la forte croissance du Botswana l’année prochaine et contribuera à stimuler les exportations et les recettes fiscales », a déclaré M. Matsheka.

Pour rappel, le secteur diamantifère représente environ un cinquième du PIB du Botswana, générant par ailleurs plus de 50 % des devises étrangères.

Lire aussi :

11/09/2020 – L’industrie mondiale du diamant, victime inattendue du coronavirus



[ad_2]

Source link

Related Post