Camair-Co reporte à nouveau  la relance de ses vols commerciaux

Camair-Co reporte à nouveau  la relance de ses vols commerciaux


(Agence Ecofin) – Camair-Co annule les vols prévus ce 16 octobre, date annoncée de la reprise des opérations. C’est le deuxième faux décollage après celui de lundi dernier. On évoque des soucis avec l’assurance. La flotte étant inactive, la compagnie a pris location d’un Boeing 737-300 ukrainien arrivé au Cameroun depuis le 25 septembre.

Camair-Co ne prendra finalement pas les airs cette semaine. « En raison des difficultés indépendantes de notre volonté, les vols initialement programmés pour la journée du 16 octobre sont renvoyés » indique la compagnie nationale du Cameroun. Le transporteur se réserve désormais d’avancer une nouvelle date de reprise après le précédent faux départ du lundi 12 octobre.

Selon des sources internes, le non-paiement par la compagnie, de l’assurance qui couvre les passagers serait le point de discordance avec l’affréteur ukrainien Jonika qui a mis à disposition un Boeing 737-300 en location avec équipage pour une période de 3 mois. L’avion, arrivé à la base de Camair-Co  à Douala depuis le 25 septembre, est toujours cloué au sol tandis que tourne le compteur des frais de location.

Engluée dans des difficultés financières, managériales et techniques, Camair-Co n’arrive décidément pas à sortir de la zone de turbulence. A date, la compagnie ne dispose d’aucun avion opérationnel dans sa flotte propre qui comprend deux MA60 de fabrication chinoise, deux Boeing 737-700 et un Boeing 767-300.

Le 14 juillet dernier, le président camerounais Paul Biya a ordonné le déblocage de 23 millions EUR pour la maintenance des deux 737-700 et la location de deux Bombardier Q400. Mais rien de concret n’a suivi pour le moment. 

Le transporteur déficitaire a cessé ses activités depuis mars 2020 et, par la suite, a mis en congé technique 371 employés soit 65% de son personnel.  Gouffre à sous depuis son lancement en 2011, Camair-Co traine avec elle une dette de plus de 110 milliards FCFA (166 millions d’EUR), selon un bilan diligenté  en juin dernier par le cabinet Okalla Ahanda & Associés, le commissaire aux comptes. La saignée financière s’est aggravée avec la pandémie de la Covid-19. A défaut d’une liquidation, l’Etat envisage maintenant sa privatisation partielle.

 Romuald Ngueyap

Lire aussi : 17/07/2020 – Cameroun : Paul Biya opte pour la privatisation de Camair Co, la compagnie aérienne publique

13/10/2020 – Cameroun : premiers ratés dans la reprise des activités de Camair-Co





Source link

nextalgeria