la Chambre des mines appelle l’Etat à arrêter la « double imposition » à laquelle sont soumises les sociétés

66 0

[ad_1]

(Agence Ecofin) – En Zambie, les paiements de redevances minières ne sont plus traités comme une dépense déductible dans le calcul de l’impôt sur le revenu des sociétés depuis 2019. L’industrie minière estime que cette « double imposition » devrait cesser si Lusaka veut attirer davantage d’investissements.

La Chambre des mines de la Zambie appelle le gouvernement à considérer à nouveau les paiements de redevances minières comme une dépense déductible dans le calcul de l’impôt sur le revenu des sociétés. Elle a déclaré lundi, dans des propos relayés par Reuters, que la disposition inverse, maintenue dans le nouveau budget annuel du gouvernement publié le 25 septembre, crée une situation de double imposition qui n’arrange pas les compagnies et décourage les investissements.

« L’effet de cette situation est que les sociétés minières finissent par être imposées sur des revenus qui ont déjà été payés comme une redevance. Inverser cette disposition pourrait débloquer une série d’autorisations d’investissements et stimuler la reprise économique », a déclaré l’association représentant les compagnies actives dans le secteur minier.

Si elle a salué la suppression par Lusaka des droits d’importations de minerais dans le budget publié vendredi dernier, la Chambre estime que l’Etat devrait aller plus loin pour stimuler la croissance du secteur minier. Notons que les recettes d’exportation de cuivre de la Zambie ont chuté de 14,8 % à 2,3 milliards $ au premier semestre 2020 en raison de la baisse des prix.

Lire aussi :

04/09/2020 – Covid-19 : flambée des prix du cuivre sur fond de déficit de l’offre et d’augmentation de la demande



[ad_2]

Source link

Related Post