11 813 MW de centrales dont 6 800 MW de renouvelable seront construits à partir de 2022

295 0

[ad_1]

(Agence Ecofin) – L’Afrique du Sud vient de lancer un nouveau programme de construction de nouvelles centrales d’une capacité combinée de 11 813 MW. Les centrales qui seront principalement constituées d’éolien et de solaire seront construites à partir de 2022 afin de renforcer la puissance électrique nationale.

En Afrique du Sud, le Régulateur national du secteur solaire (Nersa), vient d’approuver la décision du ministère de l’Energie visant à faire installer par des producteurs privés, des centrales supplémentaires. Ces nouvelles capacités auront une puissance combinée de 11 813 MW.

Leur mise en place entre dans le cadre du plan intégré des ressources électriques qui est le programme énergétique national pour les dix prochaines années.

Parmi les centrales qui seront construites, 6 800 MW de puissance seront constitués par des centrales solaires et éoliennes. Les centrales à gaz fourniront 3 000 MW et celles à charbon 1 500 MW. Enfin, 513 MW devront être fournis à partir des capacités de stockage. La mise en place de ces nouvelles capacités démarrera en 2022. « Les travaux ont commencé avec les différentes parties prenantes, afin de mettre en place le cadre essentiel à la faisabilité bancaire du programme », a affirmé Gwede Mantashe, le ministre sud-africain de l’Energie.

L’Eskom a toujours été l’acquéreur des capacités mises en place dans les programmes gouvernementaux. Cependant, la dernière phase d’acquisition de centrales d’énergie renouvelable par les producteurs privés a été suspendue en 2016 lorsque la compagnie a refusé unilatéralement de signer les contrats d’achat d’électricité, arguant d’un excédent de production. Un blocage qui a duré jusqu’en 2018 où les contrats des 27 projets ont finalement été signés. Cependant cet incident a ébranlé la confiance des investisseurs dans le marché énergétique sud-africain, principalement pour le sous-secteur du renouvelable.

La compagnie a renoué l’année dernière avec les délestages en série, en raison des défaillances chroniques de ses centrales à charbon âgées et mal entretenues. Cela l’a conduit récemment à lancer un programme de limitation des risques qui permettra la mise en place en urgence de 2 000 MW de capacité d’ici l’année prochaine.

Gwladys Johnson Akinocho

Lire aussi:

10/09/2020 – Afrique du Sud : de nouvelles pannes à la centrale de Medupi accroissent le risque de nouveau délestage

24/08/2020 – Afrique du Sud : l’Eskom émet une requête de proposition pour la fourniture en urgence de 2 000 MW d’électricité



[ad_2]

Source link

Related Post