Shoprite annonce son départ du Nigeria

20 0

[ad_1]

(Agence Ecofin) – Shoprite, le géant sud-africain de la distribution envisage de quitter le marché nigérian. Dans un pays où l’environnement des affaires continue de se dégrader en raison de la crise économique, la compagnie préfère limiter ses pertes et se concentrer sur des marchés plus favorables.  

Au Nigeria, le marché de la distribution continue de désenchanter les majors du continent. Après Mr Price, c’est au tour du géant sud-africain Shoprite d’annoncer son prochain départ du pays.

D’après Bloomberg, la compagnie a déjà lancé des discussions pour céder ses opérations dans la première économie africaine où les obstacles au commerce ainsi que la situation macroéconomique entravent son activité. En effet, les retards dans le dédouanement des marchandises, les embouteillages récurrents et le mauvais état des routes compliquent l’approvisionnement des magasins du groupe basé à Cape Town.

« Shoprite montre son mécontentement dans un contexte où l’environnement des affaires devient de plus en plus toxique. La classe moyenne se réduit et le gouvernement continue son harcèlement fiscal des entreprises pour ramener de l’argent dans ses caisses qui s’épuisent. Avec la situation du naira (dévalué au début du mois d’avril dernier, Ndlr), les prix devraient augmenter. Mais le problème est que le pouvoir d’achat chancèle même dans les rangs des aspirants à la classe moyenne qui représentent des clients potentiels pour la compagnie », confie à Bloomberg, Cheta Nwanze, analyste au cabinet SBM Intelligence, basé à Lagos.    

Ce départ de Shoprite devrait lui permettre de se concentrer sur l’Afrique du Sud ou sur d’autres marchés régionaux plus stables. Il marque la fin de 15 ans d’aventure du groupe sur un marché nigérian où les profits sont durement gagnés et qui n’a véritablement pas répondu aux attentes des dirigeants de l’entreprise.  

Si le pays était perçu comme un nouveau relais de croissance et un pilier pour l’expansion du groupe en Afrique il y a quelques années, l’optimisme est depuis retombé. Alors que Whitey Basson, fondateur de Shoprite avait anticipé en 2013, que le Nigeria pourrait compter le même nombre de succursales que l’Afrique du Sud (800 à l’époque), la compagnie n’a jamais pu atteindre cet objectif en raison de l’instabilité économique.  

Actuellement le géant ouest-africain ne compte que 25 magasins contre environ 1 957 pour l’Afrique du Sud qui demeure malgré les difficultés économiques, le premier marché de Shoprite.   

Lire aussi :

26/06/2020 – Le distributeur sud-africain Mr Price met un terme à son aventure sur le marché nigérian



[ad_2]

Source link

Related Post