Le Nigéria recherche des sociétés qui financeront la réhabilitation de ses oléoducs vandalisés

80 0

[ad_1]

(Agence Ecofin) – La NNPC a lancé un appel d’offres pour sélectionner les entités qui financeront la réhabilitation des pipelines touchés par des actes de vandalisme. Ces firmes construiront également de nouvelles lignes de distribution du pétrole, ainsi que des dépôts pétroliers, selon le modèle BOT.

Au Nigéria, la société publique du pétrole (NNPC) vient de lancer un appel d’offres international qui vise à sélectionner des entreprises qui financeront les travaux de réhabilitation et de construction de pipelines, ainsi que des dépôts de stockage. Les soumissionnaires devront être des sociétés d’ingénierie réputées, ayant la capacité de financer le projet, des institutions financières ayant des partenaires techniques, des sociétés propriétaires d’infrastructures ou un regroupement de ces trois types de sociétés.

Les travaux de réhabilitation de pipelines se divisent en quatre lots. Le lot 1 se concentre sur les infrastructures autour de Bonny et de Port Harcourt, sur 210 km. Le lot 2 porte sur les installations autour d’Escravos et de Warri, dans le Delta du Niger. Le troisième lot se concentre sur Kaduna et Kano avec une ligne pipelinière de 604 km qui va de Warri à Kaduna, plus précisément. Le quatrième lot concerne les travaux autour d’Atlas Cove et de Mosimi. Elles auront par ailleurs à construire de nouvelles lignes marginales et des dépôts dans ces zones.

Les soumissionnaires retenus exécuteront les contrats selon un accord de construction, d’exploitation et de transfert (BOT).

Les entreprises intéressées sont priées de déposer leurs offres par voie électronique d’ici le 4 septembre. La NNPC indique qu’une entreprise peut postuler pour deux des lots, mais ne pourra en remporter qu’un, ce qui implique qu’il y aura quatre entreprises différentes pour les quatre lots.

Il faut savoir que la NNPC a déjà réalisé des études géotechniques et géophysiques ainsi que des études d’ingénierie et de conception préliminaires (FEED) pour faciliter les travaux. Les résultats de ces études seront fournis aux entreprises sélectionnées.

Olivier de Souza



[ad_2]

Source link

Related Post