le Fonds vert pour le climat alloue 12 millions $ à la culture durable du cacao

180 0

[ad_1]

(Agence Ecofin) – En Côte d’Ivoire, 600 000 petits exploitants pourront adopter des techniques de culture du cacao plus respectueuses de l’environnement grâce au projet PROMIRE. Celui-ci a obtenu un appui financier de 11,8 millions $ auprès du Fonds vert pour le climat, avec l’assistance de la FAO.

Le Fonds vert pour le climat vient d’allouer un financement de 11,8 millions $ à la Côte d’Ivoire. Il l’accompagnera ainsi dans le projet PROMIRE qui a pour ambition de promouvoir une production de cacao sans déforestation afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre du pays.

« Dans sa version élargie, le projet visera à instaurer des pratiques agroforestières émettant peu de carbone sur 3650 hectares, de façon à encourager 600 000 petits exploitants des régions d’Agnéby-Tiassa, de La Mé et du Sud-Comoé, dans le sud-est du pays, à opérer des changements dont ils tireront avantage », a affirmé la FAO qui a aidé le pays à obtenir ce financement.

Le projet promeut entre autres, la culture à l’ombre du cacao plus respectueux de l’environnement et de la biodiversité ainsi que la diversification du rendement des terres agricoles par l’incorporation de cultures vivrières telles que la banane plantain et le manioc.

« L’approbation de ce projet montre que la FAO est une partenaire solide pour les membres qui cherchent à atteindre leurs objectifs climatiques au moyen de stratégies axées sur la croissance inclusive en milieu rural », a affirmé Helena Semedo, directrice générale adjointe en charge du climat et des ressources naturelles à la FAO.

Rappelons que la Côte d’Ivoire enregistre l’un des rythmes de déforestation les plus rapides au monde, dont deux tiers imputables à la culture de cacao.

Gwladys Johnson Akinocho

Lire aussi:

24/08/2020 – Soudan : 25 millions $ du Fonds vert pour le climat pour l’amélioration de la résilience des populations



[ad_2]

Source link

Related Post