un vote de défiance fait tomber le Premier ministre Hassan Ali Khayre

37 0

[ad_1]

(Agence Ecofin) – L’Assemblée nationale somalienne a fait tomber hier le premier ministre Hassan Ali Khaire, mis en défaut par un vote de défiance, lors d’une session extraordinaire dans la capitale Mogadiscio.

Les législateurs ont en effet voté à une écrasante majorité de 170 contre 8, pour le démettre de ses fonctions, suite à des tensions et luttes de pouvoir entre lui et le président Mohamed Abdullahi dit « Farmaajo ».

« Le clivage entre le gouvernement et le corps législatif sape les progrès réalisés et, à cette fin, j’ai décidé de considérer la décision de la Chambre des représentants comme le fondement de notre nation », a déclaré ainsi le président du parlement.

Les deux figures politiques (Khaire et Farmaajo) étaient notamment en désaccord sur les prochaines élections (prévues en février prochain) : le premier ministre insistant pour qu’elles soient maintenues, et Farmaajo penchant plutôt pour un report.

Si certains membres du gouvernement, notamment alliés à Khaire, considèrent la manœuvre de destitution comme « anticonstitutionnelle », elle semblait inévitable, selon certains experts, du fait des divergences entre ces deux personnalités, sur fond de rivalités politiques. La surprise étant davantage au niveau de la rapidité de la procédure.

Devenu premier ministre en 2017, Hassan Ali Khaire aura tout de même eu une certaine longévité à ce poste, au vu de l’histoire récente du pays. Outre les tensions internes en différentes factions et clans, le gouvernement central fait notamment face à l’insurrection des islamistes radicaux Al Shebab, proches d’Al-Qaïda.

Ayi Renaud Dossavi



[ad_2]

Source link

Related Post