l’Umeme propose une modification de la politique nationale de raccordement électrique

110 0

[ad_1]

(Agence Ecofin) – En Ouganda, l’Umeme propose une modification de la politique de raccordement électrique afin de permettre aux populations ayant les moyens, de payer en une seule fois leurs frais de raccordement. L’objectif est de soutenir le gouvernement qui peinait à financer l’ancienne politique.

En Ouganda, l’Umeme, le principal distributeur d’électricité du pays a proposé une révision de la Politique de connexion électrique (ECP) mise en œuvre par le gouvernement. Ce dernier n’a en effet plus les moyens de financer cette politique qui permet aux populations de payer graduellement leur connexion.

« La politique originale que nous proposons de réviser ne met pas en place une valve de sécurité disant « si vous avez les moyens de payer, n’attendez pas » ». Il y a un moyen de mettre cela en place afin que ceux qui en ont les capacités, et ils sont nombreux, n’attendent pas le gouvernement, mais paient en même temps », a affirmé Selestino Babungi, le directeur exécutif de l’Umeme.

En 2018, le gouvernement a mis en place le programme de subventions Last Mile Connectivity afin de connecter 300 000 consommateurs au réseau électrique national chaque année. Selon le programme, les citoyens ne paient que 20 000 shillings ougandais sur les frais de connexion qui varient entre 98 000 et 2 millions de shillings. Le solde est pris en charge par le gouvernement.

Le coût de l’initiative évalué à 700 millions $ est prévu pour être financé par le gouvernement avec l’appui de donateurs internationaux. Mais selon les autorités, seuls 80 millions $ ont été mobilisés auprès des donateurs et le gouvernement doit actuellement 25 millions $ pour le compte des raccordements effectués.

Gwladys Johnson Akinocho



[ad_2]

Source link

Related Post