Afrique

le régulateur rejette une demande de hausse de 2 % du tarif introduite par Windhoek


(Agence Ecofin) – En Namibie, le régulateur du secteur électrique a rejeté la hausse de 2 % du tarif électrique demandée par la ville de Windhoek pour financer ses opérations. Depuis le début de la pandémie, l’organisation refuse les demandes de hausse afin de ménager les populations.

En Namibie, la Commission de régulation du secteur électrique (ECB) a rejeté la demande de hausse du tarif électrique introduite par la ville de Windhoek. Cette information a été communiquée par Foibe Namene, le directeur exécutif de l’organe. La municipalité proposait de céder l’énergie à un tarif supérieur de 2 %.

L’une des raisons avancées pour justifier cette hausse est la génération de revenus afin de financer les opérations en cours telles que les services de transport et l’acquisition des équipements.

En avril dernier, l’ECB avait rejeté une demande de hausse du prix de l’électricité de 3,5 % introduite par la NamPower, la compagnie électrique nationale. Il avait justifié ce rejet par la situation économique induite par la pandémie du Covid-19. Les autres fournisseurs d’électricité à divers niveaux avaient alors été conviés à requérir individuellement auprès du bureau, une éventuelle hausse de leurs tarifs.

Gwladys Johnson Akinocho

Lire aussi

17/07/2020 – Namibie : l’accroissement des pluies augmente la production électrique de 181 % au premier trimestre





Source link

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer