la Corée du Nord annonce son premier cas « suspect »

98 0

[ad_1]

(Agence Ecofin) – En Asie, la Corée du Nord vient d’annoncer son tout premier cas « suspect » de Covid-19.

Selon l’agence officielle KCNA, un individu de retour sur le territoire le 19 juillet dernier, « après avoir franchi illégalement la ligne de démarcation » avec la Corée du Sud (la DMZ), est « suspecté » d’être porteur du virus.

En cas de confirmation, ce serait une première pour le pays de Kim Jong-un. Jusqu’à alors, Pyongyang avait assuré qu’il n’y avait aucun cas de Covid-19, plus de six mois après le déclenchement de la maladie, et que ses frontières resteraient fermées.

Dans la foulée, les autorités ont ordonné le confinement de la ville de Kaesong où le cas a été annoncé (avec ses 335 000 habitants, elle est située à seulement quelques kilomètres de la DMZ), ainsi que la mise en place d’un « système d’urgence maximal », pour contenir l’épidémie.

Rappelons que la Corée du Nord partage tout de même 1400 km de frontière avec la Chine voisine, qui est un très important partenaire économique et politique, et incidemment premier foyer de  la pandémie. A ce jour, on décompte plus de 16 millions de contaminations dans le monde, et près de 650 000 décès. 

Ayi Renaud Dossavi



[ad_2]

Source link

Related Post