Coronavirus : l’Etat débloque 600 millions d’euros d’aides à l’investissement pour les régions

27 0

[ad_1]

16h57 : L’UE réimpose des restrictions de voyage sur l’Algérie

L’UE a retiré ce jeudi l’Algérie de sa liste de pays exemptés de restrictions de voyage, en raison de la pandémie de coronavirus, a annoncé le Conseil de l’UE.

Cette liste est désormais réduite à douze pays, ainsi qu’à la Chine, sous conditions. C’est la deuxième fois qu’elle est actualisée depuis sa création il y a un mois. Elle comptait alors quatorze pays.

Elle est basée «en particulier» sur des critères épidémiologiques et est soumise à une révision tous les 15 jours. Elle précise les pays pour lesquels les restrictions aux frontières extérieures de l’UE «devraient graduellement être levées». Les pays restants sur la liste sont: Australie, Canada, Géorgie, Japon, Maroc, Nouvelle-Zélande, Rwanda, Corée du sud, Thaïlande, Tunisie, Uruguay, et la Chine avec une condition de réciprocité. Le retrait de l’Algérie suit ceux de la Serbie et du Montenegro. 

15h19 : Donald Trump évoque le report des élections présidentielles américaines sur Twitter

En mauvaise posture à 100 jours de la présidentielle de novembre, Donald Trump s’est exprimé sur le vote par correspondance sur Twitter : « Avec le vote par correspondance, 2020 sera l’élection la plus inexacte et la plus frauduleuse de l’histoire ».

Et de proposer le report des élections « jusqu’à ce que les gens puissent voter correctement et en toute sécurité ».

15h06 : Masque obligatoire à Orléans

Dans le Centre-Val de Loire, la municipalité d’Orléans a elle aussi rendu le masque obligatoire à partir de vendredi, sur les marchés, et de 21H00 à 06H00 sur les quais de la rive droite de la Loire, lieux de nombreux rassemblements nocturnes. L’arrêté a été pris jusqu’au 30 septembre.

14h51 : 2,4 milliards d’euros de perte nette au premier semestre pour la SNCF

La SNCF, « touchée de plein fouet par la crise sanitaire liée au Covid-19 », a publié jeudi une lourde perte nette de 2,4 milliards d’euros au premier semestre. Le groupe public avait dégagé un modeste bénéfice net de 20 millions d’euros au premier semestre 2019.

Le chiffre d’affaires semestriel a reculé de 21 % à 14,1 milliards d’euros, pénalisé par les effets de la crise sanitaire (-3,9 milliards) et de la grève contre la réforme des retraites en janvier (-275 millions).

Pour limiter les dégâts, la direction a lancé un « plan d’action exceptionnel et volontariste » pour dégager 1,8 milliard d’euros d’économies sur l’année (dont 1,1 milliard sur le premier semestre).

14h34 : Aux États-Unis, le PIB chute de 32,9 %

Le PIB des Etats-Unis a chuté de 32,9 % au deuxième trimestre, en rythme annualisé, un deuxième trimestre consécutif de baisse qui marque l’entrée officielle de la première économie mondiale en récession, selon une estimation préliminaire du département du Commerce publiée jeudi.

Cette chute, moins importante que les 35 % attendus par les analystes, « reflète la réponse apportée au Covid-19, avec des mesures de confinement imposées en mars et en avril, partiellement compensées par la réouverture d’une partie de l’activité dans certaines régions du pays en mai et juin », détaille le département du Commerce dans son communiqué.

13h45 : L’Etat débloque 600 millions d’euros d’aides à l’investissement pour les régions

Jean Castex a annoncé le déblocage d’une enveloppe de 600 millions d’euros à destination des régions afin de préserver leurs capacités d’investissement après la crise du coronavirus, lors de la signature d’un « accord de méthode » à Matignon.

« Est ce que c’est assez ? C’est jamais assez », a réagi le président de l’Association des régions de France Renaud Muselier, qui évalue à 1,2 milliard d’euros l’impact de la crise sur les finances des régions. Mais « c’est une très bonne décision », a-t-il salué, qualifiant de « révolution partenariale » l’accord paraphé dans la matinée.

Un chèque de 600 millions d’euros en crédits d’investissement leur est donc apporté, sachant que les régions, dotées d’importantes compétences en matière d’emploi, formation, transport ou encore économie, devront être des relais précieux dans la mise en oeuvre du futur plan de relance attendu fin août.

13h32 : Didier Raoult porte plainte contre Martin Hirsch

Le professeur Didier Raoult, patron de l’Institut Méditerranée-Infection à Marseille, a déposé plainte auprès du parquet de Paris pour « dénonciation calomnieuse » contre le directeur des hôpitaux de Paris (AP-HP) Martin Hirsch qui l’avait accusé de « faux témoignage ».

Auditionné devant la commission d’enquête de l’Assemblée nationale le 24 juin, Didier Raoult avait affirmé que la mortalité dans les réanimations de l’AP-HP était « de 43% ». « Chez nous, elle est de 16% », avait-il ajouté en s’appuyant sur un rapport de la cellule de crise de l’AP-HP daté du 14 avril. Le directeur de l’AP-HP, Martin Hirsch, avait protesté dès le 26 juin contre les déclarations du chercheur marseillais, dans un courrier au président de l’Assemblée nationale dans lequel il estimait que les propos de Didier Raoult « semblent s’apparenter à un faux témoignage ».

12h27 : En Pologne, nouveau record de cas en 24 heures

La Pologne a enregistré un nouveau record de cas en 24 heures après la découverte de 615 nouvelles contaminations. Le ministère de la Santé a également annoncé sur son compte Twitter la mort de 15 personnes sur les dernières 24 heures portant le nombre total de décès à 1 709. Le nombre total d’infections a quant à lui grimpé jeudi à 45 031, les communautés de la ceinture minière dans le sud de la Pologne étant particulièrement touchées.

11h39 : Le port du masque obligatoire dans les lieux publics du Nord ?

La préfecture du Nord a annoncé jeudi 30 juillet le prochain renforcement des mesures sanitaires au niveau local dans le département face à la recrudescence des cas ces deux dernières semaines. Excluant la possibilité d’un « reconfinement », qui « serait dommageable tant pour le bien-être collectif, la vie familiale, l’activité professionnelle que pour le monde économique », le préfet du Nord, et ledirecteur général de l’Agence régionale de Santé (ARS) des Hauts-de-France, ont annoncé avoir décidé « d’imposer le renforcement des mesures de prévention ».

Ces mesures doivent être annoncées ce vendredi matin. Le port du masque dans les lieux publics ouverts est envisagé.

11h08 : Hong Kong fait machine arrière sur la fermeture des restaurants

Les autorités hongkongaises ont fait machine arrière toute, 24 heures après la fermeture des restaurants le midi, annulant une mesure qui avait suscité un tollé chez employés et habitants contraints de déjeuner sur le trottoir.

Alors qu’il avait interdit aux restaurants de servir en salle après 18 heures, il a étendu mercredi la mesure à l’ensemble de la journée, n’autorisant que la vente à emporter pour les restaurateurs. Et les réseaux sociaux ont été inondés de photos d’employés contraints de manger sur les trottoirs et dans les parcs sous la chaleur accablante, l’une montrant même l’un d’eux déjeunant dans des toilettes publiques pour échapper à une averse tropicale.

11h01 : Masque obligatoire dans la vieille ville de Saint-Malo

La mairie de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) a annoncé avoir pris un arrêté rendant obligatoire jusqu’au 30 août le port du masque dans la ville intra-muros et sur les remparts. Dans l’arrêté, il est indiqué que « le port du masque est une mesure de protection et de prévention indispensable pour limiter la propagation du virus ». Le maire Gilles Lurton explique également que la vieille ville fortifiée attire « à la fois les résidents permanents, les résidents secondaires, les visiteurs à la journée et les touristes en villégiature, densifiant ainsi sa fréquentation ».

10h47 : La crise a coûté 50 millions d’euros à Casino

Casino a annoncé avoir creusé sa perte nette de 334 millions d’euros au premier semestre tout en dégageant un chiffre d’affaires en baisse de 4,2% sur la même période, le groupe ayant chiffré à 50 millions d’euros l’impact net négatif de la crise sur ses comptes en France.

En France, la crise sanitaire a généré un effet positif sur l’activité de 80 millions d’euros, annulée « par des surcoûts temporaires liés aux mesures prises en urgence pour assurer l’approvisionnement des populations dans des conditions dégradées et pour protéger nos collaborateurs et nos clients » d’un montant total de 93 millions d’euros, affirme Casino. À cette somme, s’ajoute la « prime exceptionnelle aux salariés » de 37 millions d’euros, « portant l’impact net de la crise sanitaire à -50 millions d’euros au premier semestre », précise le groupe.

10h12 : Plongeon historique de 10,1% du PIB allemand

L’Allemagne a subi au deuxième trimestre 2020 un recul historique de 10,1% de son produit intérieur brut (PIB), conséquence des mesures de restriction mises en place pour limiter la propagation du coronavirus, a annoncé l’Office fédéral des statistiques, Destatis. Il s’agit du « pire recul de l’indicateur depuis le début des mesures trimestrielles du PIB en Allemagne en 1970 », a indiqué Destatis, précisant que la chute par rapport au deuxième trimestre 2019 était de 11,7%.

9h55 : Entre 2 et 2,5 millions de téléchargements pour StopCovid

Entre 2 et 2,5 millions de personnes ont téléchargé l’application traçage de contacts StopCovid selon le secrétaire d’État reconduit au Numérique Cédric O. « Je vous avoue que c’est un peu difficile de faire le bilan, c’est un peu tôt, a déclaré le secrétaire d’État sur CNews. Je pense qu’on ne sera pas mécontents si l’épidémie revient d’avoir cet outil dans la panoplie de réponses sanitaires », a-t-il ajouté.

9h28 : Plus de 17 millions de cas dans le monde 

Plus de 17 millions de cas ont été officiellement recensés dans le monde, dont plus de la moitié dans trois pays, selon un comptage réalisé par l’AFP à partir de sources officielles. Au moins 17 022 877 cas, dont 666 586 décès, ont été déclarés, notamment aux Etats-Unis, pays le plus touché avec 4 426 982 cas dont 150 713 décès, au Brésil (2 552 265 cas dont 90 134 décès) et en Inde (1 583 792 cas dont 34 968 décès).

Le rythme de la pandémie continue de s’accélérer dans le monde, avec un million de cas supplémentaires détectés en 4 jours.D’autant que le chiffre du nombre de contaminations ne reflète qu’une part du nombre réel de cas, de nombreux pays n’utilisant les tests que pour le traçage ou ne disposant pas de ressources suffisantes pour mener de larges campagnes de dépistage.

9h22 : Combien de morts par million d’habitants dans chaque pays ?

Bien plus significatif que le nombre total de décès du Covid-19, le nombre de morts par million d’habitants permet d’apprécier l’impact de la pandémie pays par pays. Mais aussi sa progression. Réponse en infographies dans cet article.

8h44 : Pour Eni, perte nette de 4,4 milliards d’euros

Le géant italien des hydrocarbures Eni a enregistré une perte nette abyssale de 4,4 milliards d’euros au deuxième trimestre du fait d’énormes dépréciations d’actifs dans un marché pétrolier durement affecté par l’épidémie. Cette perte est un peu moins importante qu’attendu. Selon le consensus du fournisseur d’informations financières Factset Estimates, les analystes tablaient sur -4,8 milliards d’euros, contre un bénéfice net de 424 millions un an plus tôt.

8h41 : Perte nette de 18,1 milliards de dollars pour Shell au 2e trimestre

Le géant des hydrocarbures Royal Dutch Shell a annoncé une perte nette abyssale de 18,1 milliards de dollars au deuxième trimestre, du fait d’énormes dépréciations d’actifs reflétant un marché pétrolier déprimé par la pandémie.

Le groupe anglo-néerlandais, qui avait dégagé un bénéfice net de 3 milliards de dollars un an plus tôt, explique avoir passé dans ses comptes trimestriels une charge de 16,8 milliards de dollars, compte tenu de la faiblesse durable des prix du pétrole en raison d’une demande laminée par la crise.

8h32 : Chez Volkswagen, perte de 1,4 milliard d’euros au premier semestre

Le géant allemand de l’automobile Volkswagen a annoncé avoir enregistré une perte avant impôts de 1,4 milliard d’euros au premier semestre, sous l’effet d’une chute du chiffre d’affaires de 23% en raison de la pandémie de coronavirus.

Le groupe, qui n’a pas encore tenu son assemblée générale cette année, a par ailleurs abaissé le dividende au titre de l’exercice 2019, à 4,86 euros contre 6,56 euros jusque-là, et a maintenu sa prévision d’un résultat d’exploitation positif en 2020. La perte avant impôts est de 2 milliards d’euros au deuxième trimestre après un bénéfice de 0,7 milliard d’euros pour la période de janvier à mars.

8h29 : Total accuse sa première perte trimestrielle depuis 2015

Total a enregistré au deuxième trimestre sa première perte nette depuis 2015, plombé par de lourdes dépréciations annoncées la veille ainsi que par la chute des cours du brut et des marges de raffinage. La perte nette atteint 8,4 milliards de dollars, contre un bénéfice de 2,8 milliards un an plus tôt, a annoncé le géant pétrolier et gazier français jeudi dans un communiqué. La dernière perte nette trimestrielle remontait à la fin 2015.

8h24 : Dans le rouge, EDF annonce un plan d’économies et de cessions

EDF, qui a plongé dans le rouge au premier semestre avec une perte nette de 700 millions d’euros, a annoncé un plan d’économies et de cessions pour compenser les effets de la crise sanitaire sur son activité. L’électricien veut réduire ses charges opérationnelles de 500 millions d’euros entre 2019 et 2022 et engager pour environ 3 milliards de nouvelles cessions d’ici à 2022.

« Ces économies sont recherchées, elles sont en train d’être préparées dans l’ensemble des secteurs de l’entreprise », a déclaré le PDG d’EDF, Jean-Bernard Lévy. Mais elle ne devront pas mettre en cause la stratégie de l’entreprise (satisfaction client, numérisation, grands projets nucléaires et renouvelables, développement à l’international), selon lui. 

8h15 : Perte record de 7,3 milliards d’euros  pour Renault au premier semestre

Le constructeur automobile français Renault a subi au premier semestre la perte nette la plus lourde de son histoire, à 7,3 milliards d’euros, plombé par son partenaire japonais Nissan et la crise sanitaire, annonce-t-il ce jeudi dans un communiqué.

Le groupe, déjà en difficulté avant la pandémie de coronavirus, et qui avait annoncé fin mai 15 000 suppressions d’emplois dans le monde (dont 4 600 en France), a indiqué qu’il renonçait à toute prévision de résultat financier pour 2020 face aux incertitudes liées à la pandémie.

7h13 : Le Brésil réautorise l’arrivée d’étrangers par avion

Le Brésil a rouvert mercredi ses frontières aux étrangers arrivant par voie aérienne, selon un décret publié au Journal officiel, une mesure qui vise à relancer l’industrie touristique brésilienne. Le décret proroge de 30 jours l’interdiction d’entrée concernant les étrangers arrivant par voie terrestre ou maritime, mais indique que « l’arrivée d’étrangers par voie aérienne ne sera plus interdite ».

Les visiteurs étrangers qui séjourneront 90 jours ou moins dans le pays devront toutefois prouver qu’ils sont couverts par une assurance maladie le temps de leur séjour sur place.

6h33 : Nouveau record en Floride avec 216 morts en 24h

La Floride a annoncé avoir enregistré 216 nouveaux décès en 24 heures, encore un record dans cet État qui continue d’être l’un des foyers de la maladie aux États-Unis. Le précédent record datait de la veille, avec 186 morts. Le nombre total de morts dus au nouveau coronavirus dans l’État s’établit désormais à 6 333. Mercredi, 9446 nouvelles infections ont également été recensées, légèrement en baisse par rapport au total quotidien d’environ 10 000 cas détectés depuis des semaines.

6h23 : En Allemagne, une chute inédite de 10% du PIB attendue au 2e trimestre

Du jamais vu : le recul du PIB allemand au deuxième trimestre dévoilé jeudi devrait approcher les 10%, la pandémie ayant entraîné le pays dans sa pire récession depuis l’après-guerre, même si la reprise se profile déjà. Dans leurs prévisions, les principaux instituts économiques allemands évaluent à 9,8% la contraction du PIB de la première économie européenne d’avril à juin, un niveau inédit depuis le début des recensements trimestriels, en 1970.

6h17 : Nouveau record quotidien de cas de contamination en Australie

L’Australie a fait état de 723 nouveaux cas recensés en 24 heures dans le seul Etat du Victoria (Sud-Est), soit un nouveau record de contaminations liées notamment aux maisons de retraite. Le précédent record de nouveaux cas, lundi, était bien inférieur (+549) et portait sur l’ensemble du territoire.

Cet Etat dont Melbourne est la capitale est le coeur de la résurgence de la maladie sur l’île-continent, dont la réponse initiale à l’épidémie avait été saluée. Voilà trois semaines que plusieurs quartiers de Melbourne et de ses environs sont soumis à un confinement.

6h15 : Suivez avec nous l’évolution de la situation de la pandémie de Covid-19 en France et dans le monde.

[ad_2]

Source link

Related Post