Afrique

Près de 5000 start-up recevront 9 millions $ de financement du gouvernement ghanéen


(Agence Ecofin) – Au Ghana, 5000 start-up recevront des prêts compris entre 5000 et 50 000 cedis ghanéens pour financer leurs activités. Cette ressource assortie d’un taux d’intérêt de 10 % s’inscrit dans le cadre du troisième volet d’une initiative gouvernementale de soutien aux entreprises.

Environ 5000 entreprises technologiques au Ghana recevront des facilités de crédit d’un montant global de 50 millions de cedis ghanéens (8,6 millions $). Chacune des start-up retenues bénéficiera d’un financement compris entre 5000 et 50 000 cedis ghanéens, assorti d’un taux d’intérêt de 10 %. 

Les prêts seront accordés dans le cadre du troisième volet du programme présidentiel de soutien aux entreprises, lancé ce 9 juin. 26 000 jeunes entrepreneurs issus des 16 régions du pays bénéficieront de cette initiative gouvernementale. Ils auront droit à une assistance technique sous forme de conseil, de mentorat et d’accompagnement. Seules 5000 start-up recevront au-delà de cette assistance, l’apport financier de 8,6 millions $ décidé par le gouvernement.

Depuis son lancement en 2017 par le président ghanéen, Nana Akufo Addo, le programme présidentiel de soutien aux entreprises a accompagné près de 19 000 start-up qui ont contribué à créer environ 90 000 emplois, a déclaré Ibrahim Mohamed Awal (photo), ministre du Développement des affaires.

Ce programme qui vise à réduire le chômage chez les jeunes à travers un accompagnement technique et financier est coordonné par l’initiative gouvernementale « National Entrepreneurship and Innovation Program » (NEIP). Selon John Kumah, son directeur général, 70 % des prêts accordés dans le cadre des premiers volets de ce programme ont été recouvrés par le gouvernement.

Chamberline Moko





Source link

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer