Economie

Omari prend part aux travaux de la Conférence de l’UIAA


ALGER- Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Chérif Omari a pris part samedi par visioconférence aux travaux de la conférence de l’Union des ingénieurs agronomes arabes (UIAA) sur “le rôle et l’importance des ministères de l’Agriculture dans la préservation de la sécurité alimentaire arabe en temps de crise”, a indiqué un communiqué du ministère.

Organisée par l’UIAA et l’Union des ingénieurs arabes (UIA), les travaux de cette conférence ont été présidés par Dr Yehia Bakour, président de l’Union avec la participation de plusieurs ministres arabes de l’Agriculture, dont le ministre syrien de l’Agriculture et de la réforme agricole, ajoute la même source.

M.Omari, qui a parrainé les travaux de cette conférence, a souligné que le secteur agricole a besoin d’intégrer de jeunes ingénieurs agricoles pour créer la diversité de l’économie dans le monde arabe outre l’innovation et la maitrise technique et professionnelle dans les systèmes de production, soulignant l’importance de mettre le secteur sur les bon rails, notamment pour ce qui est de la recherche scientifique et du savoir, ajoute le communiqué.

La dynamisation de l’UIAA et la diffusion de ses efforts qui apporteront l’assistance technique mutuelle dans le cadre des programmes de développement entre les pays arabe dans le cadre de l’Organisation arabe pour le développement agricole (OADA) appuiera les démarches de ces pays pour garantir la sécurité alimentaire.

Le ministre a affiché la solidarité entière et constante de l’Algérie avec les autres pays arabes afin de surmonter cette période difficile et inhabituelle que vivent les autres pays partout dans le monde.

La crise sanitaire requiert, selon lui, la prise de décisions politiques “décisives” et des interventions “importantes” afin d’atténuer l’impact de cette conjoncture exceptionnelle.

Evoquant l’expérience algérienne en matière de riposte, M. Omari a passé en revue les différentes mesures prises par l’Etat pour approvisionner le marché en produits agricoles, notamment les produits de large consommation, outre les mesures de lutte contre l’épidémie telle la mise en place d’une cellule de crise auprès du Premier ministère qui inclue entre autres le département de l’Agriculture.

Les agriculteurs ont été autorisés, ainsi, à circuler pour exercer leur activité, garantir la disponibilité des produits agricoles et faciliter la distribution d’équipements et matériels de production, comme les semences, les engrais …etc., ajoute la même source.

Le ministre a rappelé, par ailleurs, la création d’une cellule de suivi au niveau de son département, en vue de coordonner l’action sur le terrain et encadrer les mesures prises par le Gouvernement avec l’ensemble des acteurs sur le terrain, parmi les cadres, les agriculteurs, les éleveurs, les associations professionnelles, les chambres d’Agriculture, les offices et les groupes sous tutelle (céréales, lait, légumes, maraichages et viandes).

Malgré les circonstances difficiles, les citoyens n’ont pas manqué de produits alimentaires, a-t-il dit, et ce, “grâce aux efforts des agriculteurs, des éleveurs et des encadreurs qui se sont serré les coudes et ont maintenu le rythme de production”, a conclu le communiqué.



Source link

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer