Netflix réduirait toujours la qualité de ses streams en Europe et mécontente des abonnés

118 0

[ad_1]

Il y a presque deux mois, Netflix a annoncé baisser la qualité de ses vidéos en Europe, pendant 30 jours. L’objectif était de réduire de 25 % la bande passante consommée par les clients, le temps du confinement général. Alors que cela fait maintenant 55 jours, la plate-forme continuerait de proposer des vidéos en HD (1920 x 1080) et Ultra HD (3840 x 2160) avec parfois des débits binaires inférieurs à 50 %. La qualité ne serait, donc, pas au rendez-vous. Or, les prix des abonnements, eux, n’ont pas changé.

« Un débit ridicule »

Mécontents, les clients Netflix se font l’échos de cette dégradation de la qualité, diffusant des images floues et pixellisées en particulier sur les grands écrans. Un client du Royaume-Uni a tweeté la semaine dernière qu’un épisode de Disenchanted était en streaming en HD à seulement 0,47 Mbps.

« Méfiez-vous du service de merde offert pendant Covid-19 », écrit-il.

Un autre client en Espagne, Juan Jesús a interpellé directement le service client sur Twitter, il y a cinq jours, sur son débit à 0,51 Mbps accompagné d’une image qui atteste de la « vraiment mauvaise qualité » de son image.

« À quoi bon avoir une résolution de 1080p avec ce débit ridicule ? », interroge-t-il.

En guise de réponse, Netflix l’a dirigé vers un article sur le dépannage des problèmes de qualité vidéo, sans mentionner que ses politiques de réduction de bande passante sont toujours en place. 

Une levée progressive des plafonds

De son côté, la plate-forme, qui a gagné de nombreux nouveaux abonnés grâce au confinement, assume une « légère » dégradation de son service et assure qu’elle va y remédier. 

« À mesure que les conditions du réseau s’amélioreront, nous commencerons à lever les plafonds de débits binaires que nous avons introduits en mars, pays par pays », explique un communiqué adressé à Variety.
« Au cours des deux derniers mois, nous avons multiplié par quatre la capacité normale pour répondre à la demande accrue et aider à maintenir la qualité de nos services pour les clients. »

Dans un billet de blog du 21 mars, Ken Florance, vice-président de la diffusion de contenus chez Netflix, a assuré aux clients qu’ils « obtiendront toujours la qualité vidéo pour laquelle ils avaient payé ». Mais, Ken Florance prévient tout de même :

« Si vous êtes particulièrement attentif à la qualité vidéo, vous remarquerez peut-être une très légère diminution de la qualité dans chaque résolution. »

Or, souvent, ce sont précisément ces clients « attentifs » à la qualité qui ont souscrit à un abonnement Premium en HD ou UHD à 15,99 euros par mois, soit presque le double de l’offre Netflix Essentiel (7,99 euros par mois). 

Toutes les plates-formes ont réduit leur débit

Le ralentissement du débit de Netflix répond à une demande de l’Union européenne. Le Commissaire européen pour le Marché intérieur, Thierry Breton, craignait que les FAI européens soient saturés lors du confinement généralisé.
D’autres plates-formes vidéos ont d’ailleurs emboîté le pas, notamment YouTube, Disney+ et Amazon Prime Video – et même les sites pour adultes YouPorn et Pornhub.

Malgré ces craintes, le réseau européen s’est finalement montré « stable », selon un rapport publié le 8 mai par l’Organe des régulateurs européens des communications électroniques (ORECE).

Source : Variety



[ad_2]

Source link

Related Post